Savate Pro : le come-back de la Kung Fu World Cup League

Le 7 mars, la Kung Fu World Cup League fera son retour en France du côté de Clermont-Ferrand. Après l’étape de Levallois organisée en 2017, ce rendez-vous mettant en vedette la Savate Pro doit permettre à la KFWC League de continuer à se développer.

 

Saison 2, épisode 2. La Kung Fu World Cup League est de retour en France, trois ans après le rendez-vous organisé à Levallois et quatre mois après une étape qui s’est tenue du côté de Dakar (Sénégal). « C’est en effet une nouvelle saison qui a lieu deux ans après la première. Nous sommes donc encore au stade embryonnaire et nous redémarrons progressivement », confie Jérôme Huon, en charge du développement international pour BKS (Beijing Bokesen). Basée en Chine, BKS est la société créatrice et organisatrice de la KFWC League. En 2017, elle a lancé le concept de cet événement majeur, censé être une réunion des sports de combat autour de la pratique de la Savate Pro. Une discipline très spectaculaire qui mêle plusieurs sports de combat et rassemble donc des combattants venus de divers horizons. Après une première étape en Chine, la KFWC League avait posé ses valises à Levallois, il y a deux ans, l’espace d’une soirée. « Le bilan sportif de l’événement organisé à Levallois avait été extrêmement positif. La Fédération française de Savate boxe française et Disciplines Associées (FFSBF&DA) avait attiré 1 500 personnes, ce qui est plutôt correct « en matière d’audience ». Suite à cet évènement, BKS a souhaité prendre son temps pour poursuivre le développement de la KFWC League dans les meilleures conditions. »

 

 

Clermont-Ferrand comme une évidence

 

Désormais, la KFWC League est donc prête à monter à nouveau sur le ring. Le premier épisode de la saison 2 s’est déroulé en décembre dernier du côté de Dakar… un rendez-vous qui a d’ailleurs permis de mettre l’épisode 2 sur les rails. « Lors de l’étape de décembre dernier à Dakar, j’ai pu échanger avec Stéphane Munoz, vice-président du Stade Clermontois Savate boxe française. Il s’est montré très intéressé et souhaite participer au développement de la KFWC League. Lui et l’ensemble du club sont des gens de confiance, la deuxième étape de notre calendrier s’est donc mise en place assez rapidement. La confiance est essentielle pour mettre en place ce type de rendez-vous. La KFWC League est désormais intégrée à l’événement de départ que sont les demi-finales Elite A du championnat de France de Savate boxe française », raconte Jérôme Huon, impatient d’offrir au public clermontois un show sportif spectaculaire. Cette soirée réunira quatre combattants dans la catégorie des moins de 65kg, tous issus de différentes boxes pieds et poings. « Il y avait quatre combattants à Dakar, il y en aura en effet quatre du côté de Clermont-Ferrand. Côté français, Amine Feddal, champion du monde en titre de la catégorie était arrivé jusqu’en finale lors de la première étape. Cette fois, la France sera représentée par Ibrahim Konaté, franco-malien qui a été deux fois champion du monde de Savate boxe française et vainqueur des derniers Masterships en Corée du Sud. Le reste du plateau n’est pas encore défini, les combattants continuent de constituer leurs dossiers. Le vainqueur de cette étape rejoindra le vainqueur de Dakar pour une finale dont le grand gagnant obtiendra la ceinture. » Le vainqueur du rendez-vous clermontois obtiendra également un prize money de 8 000 euros.

 

La Chine mise sur la Savate

 

Pour le moment, difficile de savoir si la Chine, berceau de cette KFWC League, sera représentée à Clermont-Ferrand. Mais, une chose est sûre : ce pays progresse d’année en année en matière de Savate boxe française. Lors des championnats du monde 2019, la Chine disposait même d’une équipe pour porter haut ses couleurs. Une dynamique dans laquelle s’inscrit BKS, désireuse de relancer la KFWC autour de la Savate Pro, un format particulier qui fait son chemin. En effet, elle attire de plus en plus de combattants et séduit le public. « Je pense que le développement de la Savate Pro est très intéressant », confirme Jérôme Huon. « Il y a de plus en plus d’événements organisés chaque année, qui rassemblent un nombre croissant de spectateurs et de curieux. La Savate Pro est un produit qui permet de médiatiser et de participer au développement de la Savate boxe française. L’aspect spectacle n’est pas ancré dans la culture de notre discipline. Or, la Savate Pro est plus spectaculaire, plus accessible au public et aux combattants venus d’autres disciplines. Nous gardons nos fondamentaux tels que la chaussure, tout en faisant des concessions. Je pense aux reprises de deux minutes, qui permettent d’avoir plus d’intensité dans les combats et donc plus de spectacle. La Savate Pro est un vrai carrefour de rencontres entre les différents sports de combat. »

 

 

Un événement majeur en France d’ici fin 2020

 

Aujourd’hui, les combattants n’hésitent plus à franchir les passerelles entre ces différentes disciplines. Représentant de la boxe anglaise, Dylan Colin avait participé à la KFWC League il y a deux ans à Levallois. « C’est le format idéal pour le public. Il y a beaucoup plus de spectacle, ça se rapproche beaucoup du kick-boxing. C’est d’ailleurs intéressant, car la Savate Pro permet d’attirer des boxeurs d’autres disciplines. » Jérôme Huon confirme cet engouement. « J’ai été contacté par beaucoup de sportifs, d’entraîneurs et d’organisateurs. Nous ne pouvons pas dire oui à tout le monde, il est important de prendre notre temps et de ne pas partir dans tous les sens concernant le développement de la KFWC League. Comme je le disais, nous souhaitons travailler avec des gens sérieux et de confiance, c’est le cas à Clermont-Ferrand. Le but est de développer progressivement un système promotionnel et professionnel des organisations. » L’homme en charge du développement international pour BKS a d’ailleurs une idée en tête qui va se concrétiser en 2020. « D’ici la fin de l’année, nous souhaitons organiser un événement majeur en France. Cet événement aura lieu dans une grande salle et mêlera Savate Pro et d’autres disciplines. Ce type d’événement servira de pilote et d’exemple pour des organisateurs en France et à l’étranger. Ce que nous voulons, c’est développer quelque chose de différent par rapport à ce que l’on voit habituellement. » La KFWC League semble donc avoir de beaux jours devant elle.

 

L’événement qui sera à suivre en direct le vendredi 7 mars dès 19h00 sur bit.ly/3akPzQ6

 

 

Le championnat de France Élite également à l’honneur

Le 7 mars, Clermont-Ferrand accueille également au Gymnase Raymond Perrier., une partie des demi-finales du championnat de France Elite A de Savate boxe française Combat. Un rendez-vous organisé par le Stade Clermontois Savate boxe française, le Comité boxe française Savate 63 et la Fédération Française de Savate boxe française et Disciplines Associées. L’autre partie des demi-finales du championnat de France Elite A de Savate boxe française Combat aura lieu à Blagnac (31), organisée par le Punch Blagnac Savate. Par la suite, l’Élite de la Savate tentera d’obtenir le titre national 2020 à Longwy (le 28 mars) et Vendargues (le 4 avril).

 

Par Olivier Navarranne
Crédit photo : Jean-Philippe Homé-Sanfaute
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE