Kanelle Léger : « Redevenir championne du monde »

Le 28 octobre, Kanelle Léger dispute la finale F70 des championnats du monde combat de Savate au Palais des Sports du Lamentin. Un rendez-vous en Martinique, chez elle, que la Française attend avec impatience.

 

Kanelle Léger, avec quelles ambitions abordez-vous cette compétition à domicile ?

Je suis très motivée et déterminée. Je veux bien représenter mon club à domicile, en Martinique, et je ferai donc tout mon possible pour remporter cette victoire. Pour moi, évoluer à domicile est une pression positive. Je boxe chez moi, je pense donc que j’ai plus envie de gagner que si c’était à l’extérieur. Je participe aussi à l’organisation, j’ai donc surtout la pression pour que les spectateurs soient bien reçus et le gala soit de qualité.

Comment jugez-vous votre saison 2017 ?

C’est une année positive, d’autant que je sortais d’une saison blanche en 2016. Ma progression a été linéaire avec cette victoire aux championnats de France. J’ai vraiment progressé sur le plan mental. Ma première défaite de la saison m’a énormément déstabilisé. Mon entraîneur m’a assuré que c’était normal et je me suis donc remis dedans. Plus on gagne, plus on a envie à continuer de gagner. J’ai repris l’entraînement au mois de septembre et en ce moment, c’est entraînement tous les jours. Je suis http://pharmaplanet.net/cialis.html désormais prête pour cette finale des championnats du monde.

Observez-vous la concurrence ou êtes-vous uniquement concentrée sur votre performance ?

Avec mon entraîneur, on ne se concentre pas sur la boxe de l’adversaire. En revanche, je me prépare à tout. Durant les entraînements, je travaille la technique pour être en mesure de faire face à n’importe quelle boxeuse. Je suis quelqu’un qui avance beaucoup et, en général, je suis offensive et je domine le combat. Je dois peut-être parfois plus travailler ma défense selon les adversaires, mais je reste fidèle à moi-même et à ma façon de boxer.

Quels souvenirs gardez-vous de votre sacre mondial en 2015 ?

C’était un très grand moment, d’autant que ça se déroulait déjà chez moi, en Martinique. J’ai gagné devant 2 000 spectateurs, c’était énorme. Ce qui m’a le plus marqué, c’est cette sensation de surpuissance. Dès que je suis entré dans la salle, les gens se sont mis debout et ont crié, on n’entendait même plus la musique. J’étais portée par le public et j’ai « envoyé » durant tout le combat. J’ai vraiment envie de ressentir cette sensation de surpuissance à nouveau, car je vise le doublé en 2017, mon but est de redevenir championne du monde.

Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.