Kris Canales : « Mobiliser autour du Sambo »

Samedi 27 janvier, le championnat de France de Sambo se déroule du côté de Ceyrat (Puy-de-Dôme). Un événement important, dans un haut-lieu de la lutte tricolore, comme l’explique Kris Canales, président du Comité français de Sambo.

 

Quel est le programme de ce championnat de France ?

Il s’agit d’un championnat de France individuel pour les minimes, juniors et seniors. Les minimes et les juniors débuteront leur compétition dès 8h30, suivie de leur remise de prix. En milieu de journée, une cérémonie d’ouverture est organisée avant le début de la compétition senior, dont le début est prévu à 13h. Au total, on attend entre 150 et 200 pratiquants pour samedi. Le dimanche, sur le même lieu, nous organisons également la Coupe de France par équipes de clubs.

Qu’est-ce qui vous a poussé à rassembler les seniors et les jeunes sur un même événement ?

Nous avons quasiment toujours fonctionné avec les juniors et les seniors sur le même championnat. Sur cet événement, les espoirs sont aussi présents mais ils combattent avec les seniors. Plus tard, sur un deuxième championnat en cours de saison, les juniors auront l’opportunité de combattre avec les espoirs. Cela répond à la volonté d’avoir un peu plus de combattants sur un seul et même événement, de mobiliser autour du Sambo, mais aussi de permettre aux catégories plus jeunes d’être « surclassées » afin de bénéficier d’une nouvelle expérience et de progresser.

Pourquoi avoir fait le choix de Ceyrat pour ce championnat ?

C’était un choix qui avait déjà bien fonctionné l’année dernière, puisque nous y avions organisé un championnat pour d’autres catégories chez les jeunes. C’est un lieu central, ce qui n’est pas négligeable lorsque nous faisons venir des clubs qui viennent d’un peu partout en France. L’installation est de qualité puisque nous bénéficions des équipements du pôle France de lutte. C’était donc un choix idéal, mais aussi un défi. En effet, il n’y a pas de club support de Sambo sur Ceyrat, alors que l’organisation est en générale assumée par un club. C’était l’occasion de renforcer les liens avec le comité régional de lutte Auvergne Rhône-Alpes avec lequel nous organisons ce championnat.

Quels seront les autres rendez-vous majeurs pour le Sambo en 2018 ?

Après ce championnat de Ceyrat, nous avons un deuxième championnat de France de sambo sportif, pour les autres catégories d’âges, qui se déroulera à Bayonne à la fin du mois de février. Concernant le sambo combat, le championnat de France aura lieu le 17 mars prochain à Marseille. Chaque année, nous organisons également un tournoi international à Paris, le Grand Prix de Paris de Sambo, qui aura lieu les 25 et 26 mai au Paris Université Club.

Plus d’informations sur www.sambofrance.com

Propos recueillis par Olivier Navarranne

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE