Une superbe victoire de la France !

Dans un Cirque d’Hiver quasiment plein où plus de 1500 spectateurs s’étaient donnés rendez-vous, l’Équipe de France de lutte a fait vibrer le public de plaisir…

 

La Bulgarie arrivait à Paris avec une équipe conquérante de très haut niveau dans laquelle l’ensemble des athlètes avait déjà glané des médailles internationales. Cette nouvelle édition offrait une programmation inédite, les athlètes ne luttaient pas comme les années précédentes un style après l’autre mais par bloc de trois matchs de styles différents : un match de lutte gréco-romaine, suivi d’un match de lutte libre et d’un match de lutte féminine. Les hostilités débutaient avec l’appelé de dernière minute, Sylla Mamadassa (-66kg) en gréco-romaine. Le lutteur de Bagnolet, qui remplaçait au pied levé Hrachia Malkashian, malade, tentait de saisir cette belle opportunité. Malheureusement, il ne réussissait pas à tirer son épingle du jeu avec une défaite 5-3. Le second match de la soirée voyait le lutteur Lyonnais Zoheir El Ourraque (-57kg) s’imposer de justesse dans un match accroché et tendu (2-1). La lutte féminine débutait ensuite avec Julie Sabatié (-48kg). La lutteuse de Montauban n’arrivait pas à poser sa lutte et était prise de vitesse par son adversaire du soir, chaque action initiée était l’objet d’un contre fulgurant. L’occitane n’y arrivait pas, le score était révélateur (7-0).

Ilman Mukhtarov très inspiré…

Après une petite pause dédiée aux animations, le sport reprenait ses droits. Place aux catégories supérieures avec Evrik Nikhogosyan (-71kg) en lutte gréco-romaine. Le lutteur francilien (Bagnolet), opposé au Champion de Bulgarie en titre, démarrait son match plein d’énergie. Malgré une opposition engagée, aucun point n’était marqué à mi-combat. Mais le Français trouvait la faille pour marquer les deux seuls points du match. La France revenait dans la partie (2-2). Après cette courte victoire, retour aux affaires de la lutte libre avec le Bisontin Ilman Mukhtarov (-65kg). Le jeune athlète de Besançon, en pleine progression après un encourageant quart de finale aux Championnats du Monde U23, régalait le public. Dans un match accroché, il l’emportait avec une technique spectaculaire sur son adversaire projeté dans les airs (8-4). Le combat féminin qui suivait réussissait moins à la représentante française. Mathilde Riviere (-55kg), qui vient de changer de catégorie, affrontait une adversaire redoutable (cinquième des derniers mondiaux). La Francilienne rivalisait mais était encore un peu juste et devait s’incliner 8-4.

Zelimkhan Khadjiev force dix…

Ce second bloc de combat passé, le public avait la chance de profiter d’un superbe numéro de diabolo. Mais cette petite pause artistique laissait de nouveau place à la dernière partie de la soirée lutte. Mélonin Noumonvi (-98kg), le doyen de l’Équipe de France de gréco-romaine, rentrait en piste pour un match de haute volée face au médaillé de bronze des derniers Championnats d’Europe. Avec son expérience, le multiple médaillé international français bloquait toutes les attaques adverses. Après un point litigieux, il se ressaisissait pour l’emporter avec toute sa maitrise technique. Score final, 1-1, mais avantage Mélonin, ce qui permettait à la France de reprendre la main. Pour l’avant-dernier match de cette soirée magique, Zelimkhan Khadjiev (-74kg), en lutte libre, était opposé au Champion de Bulgarie de la catégorie. Zelim voulait relever la tête devant son public après des Championnats du Monde U23 difficiles la semaine passée. Et c’est de forte belle manière qu’il prenait le dessus sur son adversaire du soir. Avec une énergie débordante tel un mort de faim, les attaques pleuvaient de toute part. Le nouveau licencié de Saint Yrieix surclassait son adversaire avec un score sans appel de 10-0.

Koumba Larroque n’a laissé aucune chance à son adversaire…

Le clou de cette dixième édition arrivait avec le match de la pépite française. Koumba Larroque (-69kg), auréolée de son titre de Championne du Monde U23, arrivait au Cirque d’Hiver pleine de confiance. La toute jeune lutteuse de Bagnolet, au palmarès déjà très fournie, avait une belle rencontre en perspective face à une double médaillée européenne. Et pourtant, il n’y a eu pas match ! La Française maîtrisait totalement son sujet et étouffait son adversaire avec toute les techniques que la lutte lui offrait. Petit à petit, elle engrangeait les points sans en prendre un seul. La France terminait sa soirée en apothéose avec ce succès 10-0. Une magnifique victoire pleine de promesses pour une Équipe de France pleine de jeunesse !

La rédaction

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE