Lutte : Une équipe de France conquérante pour la Coupe du monde

Du 12 au 18 décembre, l’équipe de France de Lutte se rend à Belgrade (Serbie) afin de disputer la Coupe du monde individuelle. Une compétition qui va permettre aux Bleus de se tester à l’approche des grandes échéances de 2021.

Les Bleus sont de retour. Après une année 2020 marquée par la pandémie de Covid-19, le calendrier des lutteurs français a été bouleversé. Qualifications puis Jeux olympiques repoussés, Mondiaux annulés… ils manquaient à ces lutteurs une compétition de référence en cette fin d’année 2020, afin de se préparer au mieux pour 2021. C’est le cas avec l’organisation d’une Coupe du monde individuelle, qui « prend la place » des Mondiaux initialement prévus. Pour l’équipe de France, cet événement de référence est susceptible d’engranger de la confiance et ainsi d’aborder la suite de la préparation pour les TQO avec plus de sérénité. Du côté de Belgrade, ils seront 16 à défendre les couleurs de la France et leurs résultats seront d’une importance capitale. Même si les échéances du Grand Prix de France Henri Deglane à Nice (15 au 17 janvier 2021) et des championnats d’Europe à Katowice en Pologne (8 au 14 février 2021) seront décisifs avant les deux TQO de mars et avril, cette Coupe du monde réunira des combattants de toute la planète et donc une grande adversité.

« Nous sommes en Serbie depuis le 29 novembre pour finir notre préparation et nous sortons d’un tournoi en Pologne où Mélonin Noumonvi s’est imposé en 97kg et Ibrahim Ghanem a fini 2ème. Ils nous ont montré de belles choses, et doivent aller chercher une médaille lors de la Coupe du Monde pour confirmer la bonne dynamique », explique Christophe Guénot, entraîneur de l’équipe de France de Lutte Gréco-Romaine, qui fixe ainsi les objectifs de son groupe. Côté Lutte Libre, l’entraîneur Didier Pais a fait le choix de l’INSEP concernant la préparation. « Même si toutes les nations ne participeront pas, le niveau restera d’excellente qualité. Gagner ou être médaillé sur ce genre d’événement est très important et permet de gagner en confiance, en maturité », assure l’entraîneur, confiant dans les capacités de ses six athlètes retenus pour cette Coupe du monde. Quant à l’équipe de France de Lutte féminine, c’est au CREPS de Dijon qu’elle a achevé sa préparation. « L’ensemble du groupe est en bonne forme et se sent prêt pour aller chercher de belles performances. Cette compétition sera l’occasion pour certaines d’aller chercher une victoire ou un podium, pour d’autres elle va permettre de s’évaluer par rapport à la concurrence internationale », confie Thierry Bourdin, entraîneur des Bleues.

La sélection française pour la Coupe du monde individuelle
Lutte Gréco-Romaine
Gagik SNJOYAN – 67kg
Ibrahim GHANEM – 72kg
Johnny BUR – 77kg
Mélonin NOUMONVI – 97kg

Lutte Libre
Adam BIBOULATOV – 57kg
Arman ELOYAN – 61kg
Ilman MUKHTAROV – 65kg
Charles AFA – 74kg
Saifedine ALEKMA – 79kg
Akhmed AIBUEV – 86kg

Lutte féminine
Julie SABATIÉ – 50kg
Hilary HONORINE – 53kg
Mathilde RIVIÈRE – 57kg
Ameline DOUARRE – 62kg
Koumba LARROQUE – 68kg
Pauline LECARPENTIER – 76kg.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Aleksandar Djorovic / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE