Lutte : Les équipes de France prêtes à en découdre

Après un confinement inédit, et le report ou l’annulation des compétitions, la lutte française fait son grand retour. Patrice Mourier, responsable des équipes de France, fait le point sur la forme de ses athlètes.

 

Étant donné la crise sanitaire actuelle comment vos athlètes se sont-ils maintenus en condition durant le confinement ?
Pendant le confinement nous avons mis en place beaucoup d’entraînements avec nos préparateurs physiques. Des séances adaptées aux besoins des athlètes. Elles pouvaient être individualisées comme collectives (en visioconférence notamment). Nous nous sommes basés sur la préparation physique puisque les lutteurs ne pouvaient faire que ça. En revanche, certains et certaines ont pu pratiquer en famille avec leur(s) frère(s) ou leur compagnon. Nous avons essayé de maintenir tout le monde en forme et motivé. Tout a été mis en œuvre pour éviter les blessures. Peu avant la reprise, les athlètes sont mêmes passés à l’INSEP pour y effectuer des tests.

 

Après avoir eu les résultats de ces tests, comment jugez-vous la forme de vos athlètes ?
Tester nos lutteurs nous a permis de réaliser qu’il n’y avait pas beaucoup de déficits. Les résultats étaient assez bons. Selon moi, les athlètes sont dans un superbe état de forme, presque optimal. Ils ont été sérieux, ils ont bien suivi les consignes des coachs durant le confinement. Cela va forcément faciliter la reprise.

 

 

Avec cette bonne dynamique et ce bon état de forme, quels sont les objectifs pour ces équipes de France ?
Des championnats Cadets et Juniors, initialement prévus en octobre viennent d’être annulés. Cela bouleverse forcément les objectifs. Les championnats du monde Seniors, Juniors et U23 sont quant à eux prévus en fin d’année. Mais bon, je n’y crois pas trop. Cependant, nous faisons comme-ci ça allait avoir lieu. Les entraîneurs continuent à maintenir tout le monde motivé et mobilisé. On espère que ça va se faire puisque nous n’avons pas lutté depuis le mois de mars. Ce n’est pas simple de s’entraîner sans objectif précis.

 

En parlant d’objectif précis, comment vous préparez-vous pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2021 ?
Avant d’aller aux Jeux, il y aura les tournois de qualification olympique donc il va falloir bien le gérer et se qualifier. Cependant, pour la préparation en vue des Jeux, cette période serait selon moi presque un « avantage ». En effet, les athlètes ne subissent pas la pression des compétitions, les entraîneurs peuvent mettre l’accent sur la technique et travailler les points faibles tout en retravaillant les points forts. De plus, la préparation physique peut être accentuée pour arriver en forme sur les échéances à venir. C’est le message que nous passons aux athlètes. Bien évidemment, cela reste une période compliquée mais c’est aussi un avantage pour les points évoqués en vue des tournois de qualification.

Propos recueillis par Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE