Lutte : les collectifs France en stage à Font-Romeu

Les équipes de France de lutte vont poursuivre leur reprise lors d’un stage à Font-Romeu qui débutera le 10 juillet. Une cinquantaine de combattants seront présents.

Depuis le 22 juin et l’annonce du ministère des Sports que les sportifs de haut niveau en sports de combat pouvaient à nouveau pratiquer, les équipes de France de lutte ont retrouvé l’entraînement. Du 10 au 24 juillet, les collectifs France féminine, libre et gréco-romaine seront en stage au CREPS de Font-Romeu. Les lutteurs vont s’oxygéner dans cette commune des Pyrénées-Orientales en altitude et se préparer grâce à des activités de montagne dont du vélo, de l’escalades et de la course à pied avant de reprendre progressivement le chemin des tapis.

 

 

« Après ces trois mois de confinement où l’ensemble des athlètes a eu un programme d’entraînement, nous avons repris et continuer à l’Insep depuis trois semaines la préparation physique ainsi que des tests pour connaître l’état de forme des athlètes », raconte Patrice Mourier, directeur des équipes de France. « Ainsi, les 3 collectifs lutte libre, lutte féminine et lutte gréco-romaine, soit environ 50 athlètes seniors et les meilleurs espoirs, vont se retrouver en stage à Font Romeu, puis au CREPS de Boulouris (Var) du 9 au 21 août. L’objectif de ces stages est de redynamiser, faire un travail de cohésion avec les 3 équipes après ces longues et difficiles semaines de confinement. Les TQO ont lieu dans 10 mois et il est temps de se remettre en ordre de marche ! » La reprise des tournois internationaux en septembre, mais aussi les qualifications olympiques en mars et avril 2021, sont en ligne de mire.

Leslie Mucret
Crédit photo : UWW
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE