Lutte : La reprise, enfin !

Alors que le déconfinement est acté ce mercredi, ce 19 mai marque également la réouverture des salles de lutte. Un soulagement pour toute une discipline.

Le Premier Ministre a dévoilé lundi 10 mai les étapes du plan de reprise des activités physiques et sportives. Une reprise effectuée en 3 phases distinctes (19 mai, 9 juin, 30 juin). Depuis ce mercredi, les mineurs et les publics prioritaires peuvent donc pratiquer en extérieur et en intérieur, avec contact, dans le respect des protocoles. Le déroulement des activités doit tenir compte des horaires du couvre-feu en vigueur: 21 heures jusqu’au 9 juin 2021 L’accès aux salles couvertes et closes, type ERPX, qui correspond aux salles de lutte et disciplines associées est uniquement possible pour les publics prioritaires. Les autres publics peuvent pratiquer en extérieur sur l’espace public ou dans des équipements de plein air.
 

 
Les publics prioritaires sont les publics mineurs, les sportifs de haut-niveau, les personnes à handicap reconnu, les personnes pratiquant dans le cadre d’une prescription médicale d’activité physique adaptée, et le public en formation universitaire ou professionnelle. Le public majeur, hors cas spécifiques ci-dessus, n’est pas considéré comme prioritaire. Les vestiaires collectifs sont uniquement ouverts pour les publics prioritaires dont le public mineur. Les publics majeurs ne peuvent accéder aux structures couvertes et à leurs vestiaires collectifs. Les publics doivent porter leur masque jusqu’au début des activités. Pour les publics pratiquant sur le tapis, chaque sortie de tapis doit être accompagnée du port du masque pour circuler. L’encadrant garde son masque pour l’ensemble des activités proposées en intérieur. Le port du masque n’est pas obligatoire pour les moins de 7 ans. La pratique de la lutte pour les adultes sera autorisée à partir du 9 juin en extérieur et du 30 juin dans les salles.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Aleksandar Djorovic / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE