Lutte : La gréco-romaine stoppée nette à Budapest

Lors du tournoi de qualification olympique Europe à Budapest, la lutte gréco-romaine tricolore n’a pas réussie à obtenir son ticket pour les prochains JO.

Au lendemain de la qualification de Koumba Larroque pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo, l’embellie ne s’est pas poursuivie ce samedi pour les équipes de France de lutte. Deux représentants tricolores étaient engagés en gréco-romaine afin de tenter d’obtenir un ticket pour les prochains JO. Particulièrement attendu, Evrik Nikoghosyan s’impose solidement en huitième de finale par grande supériorité face à l’israélien Zhernovetski. Cependant, le Français bute en quart de finale contre le tchèque Varga.
 

 
Le parcours d’Evrik Nikoghosyan s’est donc arrêté assez tôt ce samedi, tout comme celui de Mamadassa Sylla. Le lutteur tricolore a remporté son tour de qualification face au lituanien Venckaitis, avant d’être défait au tour suivant par l’arménien Galstyan. La lutte gréco-romaine, tout comme la lutte libre, termine donc ce TQO sans athlète qualifié pour les prochains JO. La dernière chance est fixée au mois de mai prochain avec le TQO Monde.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE