Lutte : Dernière chance pour Tokyo

Du 5 au 10 mai, les équipes de France de lutte participent au Tournoi de qualification olympique mondial à Sofia (Bulgarie). Pour les Bleu(e)s, il s’agit de la dernière chance d’espérer décrocher un ticket pour les prochains JO.

Qui pour accompagner Koumba Larroque ? Championne d’Europe, la Française est d’ores et déjà qualifiée pour les prochains Jeux olympiques. Elle attend désormais de savoir quel compatriote l’accompagnera à Tokyo. Du côté de Sofia, à l’occasion du TQO Monde qui débute ce mercredi, ils seront neuf athlètes en lice. Comme souvent, c’est la lutte féminine qui est la mieux représentée avec pas moins de quatre athlètes. Médaille de bronze lors du dernier TQO à Budapest, Julie Sabatié (50kg) espère valider sa bonne forme avec un ticket olympique. De retour après deux ans d’absence, Mathilde Rivière (57kg) a affiché un niveau intéressant lors des derniers championnats d’Europe et peut donc prétendre à une bonne surprise. Hilary Honorine (53kg) et Pauline Lecarpentier (76kg) sont les deux autres représentantes tricolores.
 

 
Côté masculin, la lutte Gréco-romaine se présente avec trois athlètes. Particulièrement décevante lors des derniers championnats d’Europe, la Gréco-romaine misera cette fois sur Mamadass Sylla (67kg), Evrik Nikoghosyan (77kg) et l’expérimenté Mélonin Noumonvi (97kg). Côté lutte libre, ils ne seront que deux : Ilman Muktharov (65kg) et Saifedine Alekma (86kg). C’est sûr ce dernier, vice-champion d’Europe il y a deux semaines en Pologne, que reposent de grands espoirs de qualification olympique. Pour chaque style, l’objectif affiché est clair : envoyer au moins un athlète à Tokyo.

Olivier Navarranne
Crédit photo : Newspix / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE