Le Beach Wrestling au programme de l’été… si tout va bien

Pas moins de sept étapes de Beach Wrestling, organisées par la Fédération Française de Lutte, sont au programme cet été. Une discipline dans l’attente des prochaines décisions gouvernementales, mais qui espère continuer de surfer sur une belle dynamique.

 
Le Beach Wrestling sera de la partie cet été. Du moins c’est ce qu’espère Jean-Michel Deharbe, vice-président de la FFLutte, en charge de la discipline. « Nous attendions le 22 juin impatiemment en espérant que la reprise complète soit validée. Malheureusement ça ne l’est toujours pas. Nous attendons désormais le mois de juillet pour savoir si nos événements pourront avoir lieu. En attendant, nous travaillons en partant du principe que tout aura lieu. La voilure sera forcément un peu plus réduite que nous n’aurons pas d’étapes en Occitanie, ni en région Sud cet été. Les étapes en Nouvelle-Aquitaine, Pays de la Loire, Normandie et Hauts-de-France sont, pour le moment, maintenues. Tout est prêt, il n’y a plus qu’à ! Il ne nous manque plus que le feu vert. »
 

 
Au programme : un total de sept étapes. Le premier rendez-vous est pris du côté de La Teste-de-Buch, le 23 juillet, avant cinq étapes entre la fin juillet et la mi-août. La dernière étape aura lieu le 19 août à Boulogne-sur-Mer. « Même si nous avons le feu vert nationalement, nous dépendons aussi du bon vouloir des différentes municipalités et des préfets », tempère Jean-Michel Deharbe. « Pour le moment, ce n’est pas le cas, nous n’avons pas eu de communication de la part des municipalités. Au contraire, je pense que ces dernières seront ravies de proposer des animations comme le Beach Wrestling au cours de l’été. » Grâce à ses tournées depuis plusieurs été, le Beach Wrestling, aussi connu comme la lutte sur plage, surfe sur une dynamique intéressante et attire de plus en plus de curieux lors de chaque période estivale.
 

 
Une dynamique que l’on retrouve également en matière de haut niveau. « Le président de la Fédération internationale en charge de la discipline souhaite ardemment proposer le Beach Wrestling comme discipline lors des Jeux olympiques de 2024 à Paris », confie Jean-Michel Deharbe. « En matière de haut niveau, l’équipe de France a décroché une médaille d’or lors des Jeux méditerranéens de plage l’année dernière. Forcément, cela ouvre des perspectives pour d’autres athlètes et permet de faire parler du Beach Wrestling. Nous avons dû annuler les championnats de France cette année, mais je suis certain que nous aurions dépassé les 100 inscriptions. » Des lutteurs dont un certain nombre seront au rendez-vous de cette fameuse tournée estivale. « Depuis trois mois et demi, les athlètes sont en manque de compétition et trépignent dans les starting-blocks. Le fait de pouvoir pratiquer à nouveau une activité de combat, même si elle est différente d’une pratique en club, suscite l’impatience chez les lutteurs. Cela leur permet de renouer avec leur sport, mais aussi d’aller à la rencontre du public et d’avoir un discours plutôt rassurant par rapport à la rentrée sportive. » Une rentrée en vue de laquelle le Beach Wrestling montre la voie de la reprise des sports de combat.

Olivier Navarranne
Crédit photo : TINSTAW
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE