Koumba Larroque en argent aux Mondiaux 2018 de lutte

Lors des Championnats du monde de lutte à Budapest, la jeune pépite française Koumba Larroque a décroché, hier, la médaille d’argent, à l’issue d’une finale au scénario incroyable où elle a été battue par l’Ukrainienne Alla Chekasova sur le score fou de 15-10.

 

Tout avait bien commencé, hier, en finale 68 kg des Championnats du monde de lutte, à Budaspest (Hongrie), pour Koumba Larroque, qui a rapidement pris l’avantage en maitrisant parfaitement les assauts de son adversaire. Elle procédait par contre et Alla Cherkasova n’arrivait pas à mettre le moindre point. Au bout des 3 premières minutes, la jeune française menait 4-0. Au retour d’une très courte pause obligatoire, l’Ukrainienne se montrait très dynamique et commençait à prendre ses marques. Des deux côtés plusieurs actions se concrétisaient, mais Koumba Larroque gardait la main ce qui portait le score à 6-2.

Retournement de situation

Alors que la Française avait l’air de contrôler les débats à 2 minutes du terme de cette finale animée, la lutteuse ukrainienne a saisi ses jambes à pleine vitesse, la faisant tourner au sol à de nombreuses reprises. Koumba Larroque semblait s’être blessée sur cette action. Ne pouvant rien faire, elle a encaissé 13 points. Le score a basculé à 15-6 en quelques secondes pour Alla Cherkasova. La jeune lutteuse tricolore, restée au sol, avait l’air de beaucoup souffrir du genou gauche à tel point que le service médical est venu aux soins afin de vérifier son état. Dans élan de courage, Koumba s’est relevé pour terminer, ce qui était très certainement le match le plus important de sa jeune carrière. Malgré des appuis fébriles, elle a réussi l’exploit d’empocher des points et de revenir à 10-15 à quelques secondes du terme. Apparemment gênée par son genou et en manque de temps, elle ne pouvait faire plus.

> Le programme des Français

Malgré cette défaite, la jeune pensionnaire de l’INSEP empoche l’argent pour ses deuxièmes Championnats du monde senior après le bronze à Paris l’année dernière. “Je suis très fier de Koumba, elle a conforté son statut”, souligne Virginie Thobor, Directrice technique national. “Elle a montré qu’elle fait partie des meilleures athlètes internationales. Elle peut être très fière de son parcours. C’est encore une étape de franchie, il lui reste encore une marche pour être la meilleure. C’est toute l’équipe du haut niveau, dont ses entraîneurs Thierry Bourdin et Nodar Bokashvili ainsi que tout le staff médical, que je félicite à travers sa performance.” Du haut de ses 20 ans, Kumba Larroque ramène la première médaille pour la lutte française lors de ces Mondiaux et enrichit un peu plus son palmarès déjà très dense. Celle qui ne jure que par la victoire va maintenant récupérer, après plusieurs mois très chargés, couronnés d’un second titre mondial chez les juniors il y a un mois et de cette médaille d’argent.

Leslie Mucret

 

Crédit photo : Aleksandar Djorovic / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE