Jules Gardette, 15 ans, lutteur et rêve de Jeux olympiques

Le lutteur Jules Gardette a participé à ses premiers Championnats d’Europe cadets il y a quelques semaines. Une belle progression pour ce jeune qui poursuit des rêves olympiques.

 

Vous avez participé aux Championnats d’Europe cadets à Faenza (Italie), dans la catégorie -48 kg. Comment se sont-ils déroulés ?

J’ai vécu une très belle expérience. C’était la première fois que je combattais à ce niveau-là, même si j’ai déjà affronté des lutteurs étrangers lors de tournois internationaux et gagné des médailles. J’ai un peu de regrets suite au quart de final que j’ai perdu, où j’ai manqué de précision et de concentration.

Comment avez-vous découvert la lutte ?

Mon père m’a inscrit au club de lutte de Lezoux, notre ville dans le Puy-de-Dôme. Depuis, je suis arrivé à l’Association Aulnat Lutte (près de Clermont-Ferrand) où je suis bien entouré pour continuer à progresser. Des lutteurs qui ont mené une belle carrière comme Steeve Guénot et Jordan Burroughs m’inspirent. Je suis resté dans ce sport avec, depuis tout petit, le rêve de réussir les Jeux olympiques. Ces Championnats d’Europe sont une belle expérience et une belle avancée pour se préparer à cette aventure.

Vous comptez donc vous donnez les moyens d’atteindre ce rêve ?

À la prochaine rentrée, je vais intégrer le Pôle espoir de lutte à Dijon. Cela représentera un gros changement pour moi, mais je n’appréhende pas. J’espère continuer la lutte longtemps.

Arrivez-vous à bien enchaîner les cours, les entraînements et les compétitions ?

Je n’ai pas de problèmes à gérer le sport et les cours au lycée en seconde. Pour le moment, je suis encore en club alors je n’ai pas entraînement tous les jours. Cela changera quand j’entrerai au Pôle espoir.

Propos recueillis par Leslie Mucret

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE