Karaté : Des Bleus en quête de titres européens

Après avoir ramené 4 médailles en 2019 lors des Championnats d’Europe, l’équipe de France aborde un nouveau rendez-vous continental à partir de ce mercredi.

Initialement prévus en Suède, les Championnats d’Europe de Karaté débutent ce mercredi à Porec (Croatie), jusqu’à dimanche. Bien qu’ils ne soient pas qualificatifs pour les Jeux de Tokyo cet été, les athlètes tricolores sont conscients de l’enjeu de cet événement. Le week-end dernier, à la fin du Karaté 1 Premier League à Lisbonne, une sélection de 23 karatékas a été dévoilée. « Avec la crise sanitaire mondiale, le staff tricolore avait opté pour la remise à zéro du processus de sélection pour les principales échéances de l’année 2021. Sans oublier les performances des dernières années, la forme actuelle allait devoir priver sur les antécédents », assure la fédération. Parmi les sélectionnées féminines pour les combats individuels on compte Alexandra Racchia (-50kg), Gwendoline Philippe (-55kg), Leila Heurtault (-61kg), Nancy Garcier (+68kg) et Alizée Agier (-68kg), pilier du groupe français. Le contingent masculin est également ambitieux et prometteur avec : Enzo Berthon (-60kg), Farouk Abdesselem (-74kg), Mehdi Filali (+84kg) ainsi que les frères Da Costa, Logan (-75kg) et Steven (-67kg).
 

 
Ce dernier, tenant du titre et également champion du monde à Madrid en 2018, considère l’Euro comme une étape importante avant Tokyo 2021, où l’objectif olympique se profile déjà. En effet, les karatékas doivent briller pour être retenus pour le tournoi de qualification olympique qui se déroulera du 11 au 13 juin à Coubertin. Les épreuves éliminatoires et de repêchages pour les combats individuels auront lieu mercredi et jeudi, et la finale, samedi. Pour les épreuves par équipe, elles auront lieu le vendredi pour une finale prévue dimanche. La Bisontine Laura Sivert, tenante du titre en équipe et sélectionnée pour les championnats, ne cache pas son enthousiasme. « Les compétitions par équipe sont des épreuves du type championnats d’Europe ou coupe du monde, donc on n’en fait pas souvent. Ça me tient d’autant plus à cœur d’être présente sur ces compétitions. » Aux Jeux, 6 catégories de combat sont prévues contre 10 habituellement. Ainsi, seulement 6 français seront engagés, dont Steven Da Costa, déjà qualifié. Afin de garder les athlètes sous pression, les entraîneurs nationaux annonceront, la semaine prochaine seulement, les athlètes qui seront retenus pour disputer le tournoi de qualification olympique. En attendant, les tricolores ne perdent pas leurs ambitions de vue pour ce rendez-vous européen.

Lorraine Biava
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE