Euro Karaté : La France 4ème nation européenne

Les championnats d’Europe de karaté se clôturaient ce dimanche à Novi Sad en Serbie, avec deux nouvelles médailles à la clé : le bronze pour l’équipe kata filles et l’or pour Fatah Sebbak en para-karaté (handicap fauteuil). La France termine finalement 4ème nation, soit une place de mieux que l’an dernier…

 

L’équipe de France de karaté a terminé ces championnats d’Europe de la meilleur des manières. Après l’or d’Anne-Laure Florentin et Lucie Ignace et le bronze d’Alexandra Recchia, les Bleus sont parvenus à décrocher deux nouvelles médailles. Les filles en kata par équipes ont tout d’abord ramené le bronze en dominant la Russie, Fatah Sebbak en para-karaté (handicap fauteuil) parvenant quant à lui à décrocher l’or. La France termine ainsi 4ème nation avec 5 médailles, et va désormais pouvoir se concentrer sur la longue période de qualification olympique, avec notamment les championnats du Monde qui se dérouleront à Madrid (Espagne) du 6 au 11 novembre prochains.

Yann Baillon – Directeur des équipes de France :

« Sur le plan statistique, le bilan est positif car nous finissons 4ème nation, avec deux titres. Nous faisons mieux que l’an dernier. Si on se penche sur les cas particuliers, il est plus mitigé. Nous sommes très contents de l’attitude des filles, que ce soit les jeunes de l’équipe combat qui ont montré de l’agressivité, de l’orgueil et une maturité exceptionnelle en parvenant à rebondir comme elles l’ont fait. Très satisfaits aussi de Lucie Ignace et Anne-Laure Florentin qui ont fait preuve de beaucoup de lucidité et se sont comportées en patronnes, malgré un début de saison assez moyen. Nous sommes aussi satisfaits des athlètes kata, qui même si ils ne sont pas récompensés en médailles (à part les filles en équipe), ont montré une belle progression. Le travail commence à payer, mais ça prend du temps. Nous sommes par contre déçus car les garçons n’ont pas réussi à être à leur niveau sur ce championnat. Le bilan n’est pas ultra positif mais il reste encourageant car la ligne de conduite établie a été respectée. Ce championnat est dans la lignée des Premier League de ce début de saison, où l’on fait régulièrement deux titres et nous l’avions préparé comme un Premier League. Ce sera différent pour les Mondiaux que nous préparerons comme un événement à part, et nous savons que nous sommes bons dans ce domaine. Il faudrait maintenant essayer d’avoir une plus grosse régularité sur les Premier League. On sait qu’il faudra réellement être prêt pour septembre et le début de la période de qualification olympique qui nous mènera jusqu’en 2020. »

La rédaction

 

Crédit photo : Denis Boulanger
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE