Alexandra Recchia : « Les JO ont toujours été dans un coin de ma tête »

[…]
Avocate en droit du travail et karatéka de haut niveau, Alexandra Recchia a vécu une intense année 2020. Entre parcours sportif chamboulé et reprise de son activité professionnelle, la native de Lyon garde l'espoir d'être présente aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo. Ce serait pour elle l'aboutissement d'une immense carrière.
  Comment avez-vous vécu l'année 2020 du point de vue sportif ?
L'année 2020 a été très bizarre. Je l'ai commencée alors que j'étais dans une période pas évidente sur le plan mental. J'avais du mal à retrouver mon caractère de compétitrice, à prendre le dessus sur les peurs et les doutes que je pouvais avoir concernant mes objectifs. Finalement, j'ai réglé ces problèmes en début d'année grâce à un programme de préparation mentale inédit. Derrière, j'ai pu retrouver le chemin des podiums. Je me suis dit que c'était reparti, mais le confinement est arrivé. Ça a forcément été un gros coup d'arrêt dans la préparation pour le tournoi de qualification olympique.
S'entraîner en confinement, sans adversaire, qu'est-ce que ça donne ?
J'ai très bien vécu le premier confinement. Je me suis entraînée huit à neuf fois par semaine. J'ai tenu à maintenir un gros rythme d'entraînement afin d'être prête pour la reprise potentielle des échéances avant l'été. La préparation mentale que j'avais entamée s'est poursuivie durant ce confinement, cela m'a aussi permis d'appréhender de façon positive cette période assez particulière. J'ai tenu à garder mon objectif en tête avant tout et je suis resté mobilisée. Concernant l'entraînement, j'avais trois séances par semaine via Skype avec mes entraîneurs. J'ai été fournie en tatami, donc j'ai pu l'installer sur ma terrasse afin de m'entraîner. À l'aide d'un pot de fleurs et d'un abat-jour, mon compagnon m'a construit un partenaire d'entraînement improvisé (rires), mais qui m'a été très utile. Je me suis principalement focalisée sur...
Pour lire la suite :
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.

PUBLIER UN COMMENTAIRE