Roger Vachon : « Un record pour l’événement »

Quelques jours après le Grand Slam de Paris, SPORTMAG a interrogé Rocher Vachon, vice-président chargé du haut-niveau à la Fédération Française de Judo. Retour sur un événement très positif pour le judo tricolore…

 

Roger Vachon, au-delà de l’aspect sportif, que retenez-vous de ce Grand Slam de Paris ?

Tout a été parfaitement organisé, c’est une grande satisfaction. Malgré la conjoncture et le fait que Teddy Riner ne combattait pas le dimanche, nous avons eu la chance de faire le plein de spectateurs. Nous sommes montés jusqu’à 13 000 personnes pour la seule journée de dimanche, ce qui est formidable. D’après ce que l’on m’a dit à la Fédération, c’est un record pour l’événement.

Et d’un point de vue sportif justement, qu’en pensez-vous ?

Chez les féminines, le bilan est très bon. Pour ce qui est des garçons, nous sommes en train de rebâtir et reconstruire pour former un groupe jeune en vue des prochaines échéances. Ce sera peut-être un peu juste en 2020, mais notre ambition est de préparer d’ores et déjà 2024. Tous ceux qui ont répondu présents sur le Grand Slam sont des anciens, comme Cyrille Maret qui a décroché le bronze à 32 ans. On a également le petit Cédric Revol qui confirme toutes ses qualités avec cette troisième place. Et puis nous avons vu quelques jeunes qui ont été très bons dans l’état d’esprit.

On imagine qu’il est important de briller dans ce genre de grandes compétitions, et notamment à domicile…

Exactement. Nous sommes une nation phare dans le monde du judo, c’est important de montrer que nous sommes là. La France a une place à conserver et à promouvoir, surtout avec les investissements qui ont été réalisés sur la formation et l’entraînement de nos clubs élites. D’autant plus avec la conjoncture actuelle où l’État se désengage, c’est important d’avoir des résultats et de démontrer toutes nos qualités.

Que peut-on souhaiter au judo français pour les prochains mois ?

Que l’on reste dans cette spirale de victoires, comme c’est le cas en ce moment chez les filles. Nous allons avoir de grosses échéances en 2018 avec les Championnats d’Europe en Israël, mais surtout les Championnats du Monde au mois de septembre à Bakou. Nous souhaitons être toujours présents et performants sur ces deux grandes épreuves.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE