Mondiaux judo 2018 : Les résultats de la 1re journée

Lors de cette première journée des Mondiaux de judo 2018 à Bakou (Azerbaïdjan), Luka Mkheidze et Mélanie Clément n’ont pas atteint le bloc final. Elles ont été respectivement éliminées au 3e et au 2e tour de la compétition.

 

Après un bon début de compétition avec une victoire sur ippon sur Moctar Allassane (NIG), Luka Mkheidze (-60kg) était opposé dans le combat suivant au champion d’Europe 2017 et n°2 mondial Robert Mshvidobadze (RUS). Mais le sociétaire de Sucy Judo (94) n’est pas parvenu à trouver la solution et s’est incliné d’un waza-ari. De son côté, l a sociétaire du Sporting MarnavalMélanie Clément (-48kg) a été battue d’entrée par la Slovène Marusa Stangar au golden score.

Stéphane Traineau, Directeur des équipes de France :

“Luka Mkheidze est très bien entré dans la compétition en rencontrant un Nigérien à sa portée. Il a ensuite, pour son 2e combat, été opposé au Russe, n°2 mondial, qui a fini sa journée en devenant vice-champion du monde. Luka est très bien entré dans le match jusqu’à une action que j’ai qualifiée pour ma part d’un peu litigieuse, et qui a été comptée waza ari pour le Russe. Je suis allé voir les responsables de l’arbitrage pour leur demander une explication. Ils m’ont dit qu’il y avait une continuité dans l’attaque. Il restait 2min30 de combat, Luka s’est totalement engagé et a fait prendre deux shido à son adversaire. Il ne manquait pas grand-chose pour que celui-ci s’en prenne un 3e. Malheureusement, ce n’est pas tombé. C’est dommage car Luka a fait un bon combat, il avait de l’engagement, de l’intention. C’était une première participation pour Luka et j’espère que ça lui a permis de prendre un maximum de repères. Mélanie Clément était, quant à elle, opposée lors de son 1er combat à une Slovène qu’elle avait battue aux championnats d’Europe. On peut dire que c’est une déception, car c’était une athlète largement à sa portée. Mélanie ne s’est pas lâchée dans le combat. Elle est restée dans un combat linéaire, sans accélérations, ni attaques fortes. Quand on a cette attitude, on prend le risque de se faire contrer, et c’est ce qui s’est malheureusement passé pour Mélanie au sol. C’est regrettable car elle avait un assez bon tableau pour atteindre les quarts de finale”.

La rédaction
Crédit photo : L'EQUIPE
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE