Le PSG Judo recrute 14 jeunes talents

Un an après l’annonce inaugurale, le Paris Saint-Germain a annoncé le recrutement de 14 jeunes judokas de haut niveau et l’ouverture cette semaine d’une école dans le 13ème arrondissement de Paris sur le Dojo du CMG de Porte d’Italie.

 

Les Parisiens, emmenés par la légende de la discipline Teddy Riner, affichent ainsi l’ambition de mener une politique de haut niveau visant notamment à former les prochaines générations de champions en prévision des Jeux Olympiques de Paris 2024. Avec le désir également de donner accès à la pratique à tous les publics, les féminines, les seniors et les enfants, notamment ceux issus des milieux défavorisés.

14 judokas aux côtés de Teddy Riner

Le Paris Saint-Germain est animé par la volonté de devenir l’un des plus grands clubs de sport au Monde. La renaissance de cette 5e section sportive (football masculin, football féminin, handball masculin, et e-sport) confirme la stratégie de développement du club, elle qui existait déjà entre 1992 et 2002 avec des champions olympiques comme David Douillet et Djamel Bouras. Le Paris Saint-Germain Judo a débuté la saison 2018-2019 avec un groupe de 14 athlètes, évoluant aux côtés du décuple champion du monde et double champion olympique, Teddy Riner. Sélectionnés pour leur fort potentiel, les 5 filles et 9 garçons prendront part aux championnats de France de 1ère division, les 3 et 4 novembre prochains à Rouen :

Les 5 filles : Faïza Mokdar (17 ans, -52 kg), Habi Magassa (17 ans, -78 kg), Lalou Lebrun (19 ans, -52 kg), Mélanie Vieu (19 ans, -48 kg), Carla NZossi (20 ans, -70 kg).
Les 9 garçons : Heydar Ouchen (16 ans, -55 kg), Yhonice Goueffon (17 ans, -60 kg), Joris Agbegnenou (18 ans, -90 kg), Widdman Laudort (19 ans, -66 kg), Hugo Metifiot (19 ans, -73 kg), Eniel Caroly (18 ans, -81 kg), Tanou Keïta (18 ans, -100 kg), Christopher Mvuama (19 ans, -100 kg), Israil Dakayev (19 ans, -66 kg).

Un premier titre aux Championnats d’Europe

Huit parisiens ont été sélectionnés par la Fédération Française de Judo pour participer aux Championnats d’Europe Juniors à Sofia (Bulgarie) en fin de semaine dernière : Faïza Mokdar (titulaire), Mélanie Vieu (titulaire), Carla NZossi (remplaçante), Yhonice Goueffon (titulaire), Hugo Metifiot (titulaire), Eniel Caroly (titulaire), Tanou Keïta (remplaçant) et Israil Dakayev (titulaire). Faïza Mokdar, l’un des plus grands espoirs du judo hexagonal, a brillé sur la scène continentale. La jeune parisienne a décroché le titre de championne d’Europe en -52 kg, quelques mois après avoir été couronnée dans la catégorie cadette, réalisant ainsi un doublé exceptionnel et historique. Trois athlètes du Club seront de retour sur les tatamis en compétitions internationales à l’occasion des Championnats du Monde Juniors, qui auront lieu aux Bahamas du 17 au 21 octobre. L’inévitable Faïza Mokdar sera accompagnée de Yhonice Goueffon et de Hugo Metifiot.

Djamel Bouras, Président du Paris Saint-Germain Judo :

« Nous sommes le Paris Saint-Germain, remporter des titres fait partie de l’ADN du Club. Mais le projet de la section judo va bien au-delà de la sphère du haut niveau. Notre école va accueillir des centaines de pratiquants de tous âges et nous développerons également un volet Judo Solidaire qui prévoit d’initier gratuitement des centaines d’enfants de la région. Nous avons commencé à mener un travail en étroite collaboration avec des clubs de la région, la Ligue de Judo d’Ile-de-France et la Fédération Française de Judo. Je suis convaincu que l’expérience du haut niveau et la renommée du Paris Saint-Germain permettront au judo de grandir ».

Teddy Riner :

« Je suis très heureux de voir que des jeunes vont porter le judogi du Paris Saint-Germain comme j’ai pu le faire à mes débuts. Aujourd’hui, je suis fier de rendre au Club ce qu’il m’a apporté, notamment en accueillant des enfants qui peuvent bénéficier du fort potentiel éducatif de notre discipline. Notre Dojo sera un outil précieux pour atteindre le triple objectif que nous nous sommes fixés : former les meilleurs judokas de demain, initier un large public aux valeurs du judo et lancer des actions de solidarité à travers la pratique ».

La rédaction
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE