Judo : Les Bleus en grande forme à Doha

La saison de judo a enfin débuté lundi au Qatar à l’occasion du Masters de Doha. Et pour cette première journée, l’équipe de France a décroché trois médailles : l’or pour Amandine Buchard, l’argent pour Sarah-Léonie Cysique et le bronze pour Astride Gneto.

C’est une bonne première journée pour l’équipe de France de judo. À Doha ce lundi, les Bleues se sont illustrées. Dans la catégorie des -52 kg, Amandine Buchard a été impériale tout au long de la journée. Dans ce tournoi qui réunit le gratin du judo mondial, tout n’aura pas été facile. La judokate s’est finalement imposée en finale à l’issue d’un combat très serré face à la Japonaise Ai Shishime (championne du monde en 2017), terminé au golden score. Et le cri d’Amandine Buchard à la fin de cette finale en dit long sur le sentiment de délivrance qu’a connu la Française. « Ce n’était pas facile, j’ai eu le droit à deux golden score (en demi-finale et en finale) mais la médaille d’or est au bout et j’ai désormais des matchs références pour la préparation des Jeux », confie la native de Bagnolet (Seine-Saint-Denis) au micro de La chaîne l’Equipe. Et dans cette catégorie des -52 kg, Amandine Buchard n’est pas la seule française à avoir réalisé une performance ce lundi. Astride Gneto est aussi montée sur la boîte en empochant la médaille de bronze sur ce Masters de Doha. Après avoir bataillé pendant plus de cinq minutes dans le golden score, la Française est parvenue à se défaire de la Hongroise Réka Pupp pour aller chercher ce podium. Une performance rassurante pour la judokate tricolore. Cette fois dans la catégorie des -57 kg, Sarah-Léonie Cysique est allée chercher l’argent sur ce Masters de Doha. Un lot de consolation pour la Française qui se dit « très déçue » de sa défaite en finale face à la Japonaise Tsukasa Yoshida.

Bien que les judokas tricolores combattent le gratin du judo mondial dans l’optique d’aller chercher une médaille sur ce Masters de Doha, l’objectif est aussi de se rassurer en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. Cependant, pour pouvoir se rassurer pour les Jeux, il faut déjà obtenir sa qualification. Chez les femmes, il n’y aura qu’une seule Française qualifiée par catégorie, alors qu’elles sont dans la plupart des cas deux à vouloir décrocher la sélection. Par exemple, dans la catégorie des -52 kg, Astride Gneto et Amandine Buchard sont en concurrence directe pour décrocher un billet pour Tokyo. Et grâce à sa médaille d’or hier, Amandine Buchard a d’ores et déjà pris l’avantage sur sa compatriote. Concernant la suite de la compétition, ce mardi offrira d’autres chances de médailles pour les Bleus avec notamment l’entrée en lice de Clarisse Agbegnenou. La quintuple championne d’Europe tentera de décrocher l’or dans la catégorie des -63 kg. Teddy Riner quant à lui commencera son tournoi mercredi, près d’un an après sa dernière compétition internationale.

À lire aussi > Stéphane Nomis : « Moderniser notre fédération »

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE