Judo : Clarisse Agbegnenou en or, Teddy Riner fait son come-back à Doha

La deuxième journée du Masters de Doha a été tout aussi bonne que la première pour les Bleus. Dans ce tournoi regroupant les 36 meilleurs judokas de chaque catégorie, les Français brillent. Clarisse Agbegnenou a une nouvelle fois décroché l’or, montrant qu’elle est en forme à sept mois des Jeux de Tokyo.

Elle voulait retrouver des sensations et montrer qu’elle était toujours la patronne. C’est chose faite. Clarisse Agbegnenou s’est imposée hier après-midi sur le Masters de Doha dans la catégorie des moins de 63 kg. La quadruple championne du monde s’offre sa première Marseillaise de l’année à sept mois de Jeux olympiques de Tokyo. Mais dans cette journée de compétition, il fallait être patiente pour la Française. En finale, la judoka tricolore était opposée à sa plus grande rivale actuelle, la Japonaise Nami Nabekura. Et même si la Française a joué sur sa puissance pour s’imposer dans le temps réglementaire, cela n’a pas suffi. Il aura donc fallu attendre le golden score pour voir les deux judokates se départager. La première qui marque gagne le combat, alors, la Française tente un coup. Ce dernier s’est avéré gagnant. Après près de trois minutes de golden score, la reine des moins de 63 kg s’impose par ippon. À sept mois des Jeux, rien de plus rassurant que de s’imposer en patronne. Clarisse Agbegnenou montre donc qu’elle est en forme et qu’elle compte bien aller chercher le dernier titre qui manque à son palmarès déjà bien garni : le titre de championne olympique. « Je ne vais rien lâcher mentalement, c’est mon point fort. J’aimerais cependant travailler quelques petites choses techniques mais je suis très fière d’avoir réaliser ces combats là aujourd’hui. » Clarisse Agbegnenou obtient donc la seule médaille de ce deuxième jour. Marie-Eve Gahié doit se contenter d’une septième place tandis que Margot Pinot, Alpha Djalo et Guillaume Chaine ne sont pas parvenus à atteindre les phases finales.

 

 

Aujourd’hui à Doha, toutes les caméras sont braquées sur lui. Teddy Riner fait son grand retour sur une compétition internationale, onze mois après sa défaite surprise au Tournoi de Paris face au Japonais Kokoro Kageura. Le judoka de 31 ans lance sa saison olympique cet après-midi sur le Masters de Doha. Le Français espère effacer deux défaites en 2020 et lancer au mieux sa préparation pour les Jeux olympiques de Tokyo afin de conquérir un troisième titre aux Jeux. Et en 2021, le Guadeloupéen semble plus déterminé que jamais. Ce dernier a perdu environ trente kilos et apparaît déjà en bonne forme physique. Il s’agira donc de trouver des repères et de reprendre quelques sensations avec, on l’espère, l’or autour du cou à la fin de cette troisième journée.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE