Judo – Amandine Buchard : « Je sens que je progresse »

Titrée dans la catégorie des -52kg lors des championnats d’Europe de judo, Amandine Buchard est notre athlète du week-end. A 25 ans, la judokate du Red Star Club Champigny rêve désormais d’or à Tokyo.

Être attendu et ne pas décevoir n’est pas à la portée de n’importe quel athlète. Du côté de Lisbonne, à l’occasion des championnats d’Europe de judo, Amandine Buchard était attendue. Très attendue même. La Tricolore de 25 ans n’a pas déçu, bien au contraire. En obtenant l’or dans la catégorie des -52kg, la Francilienne a rassuré… et s’est surtout rassuré elle-même, elle qui manque souvent de confiance en elle. « Cette médaille, elle fait énormément de bien ! Mon pire ennemi c’est moi-même : j’ai tendance à me mettre des barrières. Aujourd’hui, cette victoire elle me permet d’avoir plus confiance en moi, d’être moins hésitante et plus productive. J’ai encore du travail, mais ça montre qu’il y a une marge de progression », confie la judokate licenciée au Red Star Club Champigny.
 

 
Pour Amandine Buchard, cette médaille d’or est la première obtenue dans une compétition internationale chez les seniors. Une suite logique pour la Française de 25 ans, qui domine sa catégorie depuis plus de deux ans. Du côté de Lisbonne, Amandine Buchard a confirmé sa main mise en dominant en finale l’Italienne Odette Giuffrida, numéro 4 mondiale et vice-championne olympique à Rio en 2016. Avant l’Italienne, ce sont Ana Perez Box et Fabienne Kocher qui avaient cédé en moins d’une minute. Finalement, c’est lors du premier tour, face à Andreaa Chitu, qu’Amandine Buchard avait attendu le golden score pour venir à bout de son adversaire.
 

 
Première médaille d’or autour du cou, Amandine Buchard n’est pas du genre rassasiée. « Cette compétition va évidemment me servir comme compétition de référence pour les Jeux olympiques. L’objectif de cette saison, ce n’est ni d’être championne d’Europe, ni championne du monde, c’est d’être championne olympique. C’est mon rêve et pour cela, il ne faut pas que je me repose sur mes acquis. Je dois continuer à peaufiner les détails pour arriver en mode indestructible. » Amandine Buchard a encore trois mois devant elle pour poursuivre sa préparation. Durant cette période, c’est bien le parfum de l’or olympique qui poussera la judokate de 25 ans à continuer à se dépasser.

Olivier Navarranne
Crédit photos : Pixsell / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE