Boxe : Tony Yoka à Nantes pour la ceinture européenne

Le 5 mars prochain, Tony Yoka remontera sur le ring pour affronter le Belge Joël Tambwe Djeko. Dans la H Arena de Nantes, le Français combattra pour la ceinture vacante de champion d’Europe des lourds.

C’est officiel, Tony Yoka renfilera ses gants de boxe le 5 mars prochain à la H Arena de Nantes. Pour le compte du titre vacant de l’Union Européenne des lourds, le Parisien combattra le Belge (d’origine congolaise) Joël Tambwe Djeko. Le champion olympique des derniers Jeux de Rio (en 2016) tentera de rester invaincu. À 28 ans, ce dernier a un bilan de neuf victoires, dont sept avant la limite, et zéro défaite. Le Belge, quant à lui, possède aussi un ratio honorable. À 31 ans, Djeko a effectué beaucoup plus de combats que Yoka, avec dix-sept succès, dont huit avant la limite, un match nul et deux défaites. L’explication entre les deux hommes se fera en douze rounds, s’il n’y a pas de KO avant la fin de ces derniers. Le promoteur du Français, Jérôme Abiteboul, et son homologue belge ont trouvé un accord sans avoir besoin de faire appel aux offres de bourses. Le combat aura donc lieu le 5 mars prochain à Nantes, a priori à huis clos si les conditions sanitaires ne s’améliorent pas. L’épouse de Tony Yoka, Estelle Mossely-Yoka, combattra dans le même programme pour défendre son titre IBO (International Boxing Organization) des légers.

 

 

À 28 ans, Tony Yoka ne désespère pas. Il souhaite encore et toujours devenir le premier français champion du monde des lourds. Sa plus grande envie serait d’effectuer un championnat du monde d’ici 2022. Après sa victoire par KO face à son compatriote Johann Duhaupas en septembre dernier, Tony Yoka a obtenu un peu plus de crédibilité aux yeux du monde de la boxe. Longtemps accusé de défier des videurs de boîte de nuit, Yoka a (enfin) affronté un adversaire de son calibre. Cependant, cela ne suffit pas à rendre son projet de champion du monde des lourds crédible. Il faut dire que le boxeur parisien a déjà 28 ans. Pour devenir champion du monde, il faudra accélérer le pas. Ralenti par sa suspension d’un an, et par l’apparition de la Covid-19, Tony Yoka remontera sur les rings dans quelques semaines. L’occasion d’observer l’évolution du Français depuis son dernier combat en septembre 2020, et d’évaluer son niveau vis-à-vis de ses ambitions.

Mattéo Rolet
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE