Boxe – Rima Ayadi : « Je ne connais même pas son nom »

Rima Ayadi défiera Pesa Malagic pour le titre WBA continental, samedi en direct sur la chaîne Youtube et la page Facebook de SPORTMAG TV. Etape indispensable pour la championne de France super-plumes sur le chemin de la ceinture mondiale WBA.

 

Comment vous sentez-vous et quel est votre programme à quelques jours du combat ?

Je suis en perte de poids, ce n’est pas facile. Les derniers jours avant un combat, je ne mange pas beaucoup et je m’entraîne juste pour suer et perdre des kilos. Je suis fatiguée et en même temps surexcitée de penser que samedi soir j’aurais la chance de remporter un titre d’une fédération majeure. Je suis pressée d’y être. J’essaie même de canaliser mes émotions et de ne pas être trop enthousiaste avant le jour J. Après la pesée, j’aurais le temps de récupérer et je serais en forme.

 

Que représente le fait d’être la tête d’affiche de cette soirée de boxe aux Mureaux ?

Ca va vite mais cela correspond bien à mon slogan : “No time to waste” (pas de temps à perdre). Je fais toujours les choses rapidement et j’aime bien entreprendre d’une manière originale. Les coutumes demandent de prendre son temps, défendre sa ceinture plusieurs fois… Quatre mois après mon titre national, je pars sur une ceinture internationale. Je suis fière d’avoir ce culot d’aller chercher une ceinture majeure. Ce n’était pas dans mon état d’esprit de prendre mon temps.

 

Pour ce gala, la boxe féminine est mise particulièrement en avant…

Je considère que c’est normal puisqu’on s’entraîne au moins autant que les garçons si ce n’est plus. Pour cette soirée, on s’est entraînées deux fois par jour. C’est le fruit de notre travail. Je comprends que les gens soient épatés, choqués et contents de voir cette évolution. Habituellement, on est ravis quand une fille est sur l’affiche. Samedi, les trois femmes au programme sont en tête d’affiche. Je pense qu’on a avancé et passé un cap.

 

Est-ce important que votre combat soit diffusé sur la page Facebook et la chaîne Youtube de SPORTMAG TV ?

C’est primordial car on a besoin du public même s’il n’est pas présent dans la salle. On a besoin de soutien dans l’ambition de monter la boxe féminine. On ne pourra pas le faire sans visibilité. Le fait d’être diffusé est un atout majeur. Ca ne m’intéresse plus de boxer sans être vue. Avec un titre WBA en jeu, c’est la moindre des choses. Le contraire aurait été triste.

 

Quel regard portez-vous sur votre adversaire ?

J’ai pour habitude de ne pas m’intéresser à mon adversaire. C’est mon entraîneur qui fait ce travail. C’est une façon de fonctionner atypique. Je ne connais même pas son nom. J’aime bien ne pas m’attarder sur le niveau de l’adversaire. Je sais qu’elle a plus d’expérience. Si mon entraîneur a accepté le combat, c’est qu’il considère que j’ai le niveau pour la battre.

 

Propos recueillis par Loïc Feltrin

 

Le samedi 3 avril, la grande soirée boxe organisée par BAM l’Héritage sera à suivre en direct sur la chaîne Youtube et la page Facebook de SPORTMAG
Crédit photos : DR et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE