Boxe – Amina Zidani : « J’ai hâte d’en découdre »

Titrée à plusieurs reprises chez les amateurs, Amina Zidani va découvrir le monde de la boxe professionnelle ce samedi 3 avril, aux Mureaux. Impatiente, la jeune boxeuse sait que ce premier combat est une étape vers son objectif à long terme : être titrée lors des JO de Paris 2024.

 

Comment appréhendez-vous ce premier combat professionnel ?

Il n’y a pas vraiment de pression pour le moment. Mais je suis consciente que ça se rapproche, il y a forte envie d’en découdre et de découvrir ce monde professionnel. J’ai connu un très bon parcours chez les amateurs, passer professionnelle est une suite logique pour moi.

 

Comment avez-vous préparé ce combat ?

La principale différence avec le monde amateur, c’est qu’il y a beaucoup plus de rounds. En amateur, c’est trois fois trois minutes. Chez les professionnels, les rounds sont plus nombreux. Il y a donc un vrai travail à opérer là-dessus, la préparation reste toute aussi dure.

 

Le huis-clos rend-t-il ce combat particulier à vos yeux ?

C’est un peu spécial, mais ça ne me dérange pas plus que ça. Bien sûr, j’aurais aimé avoir ma famille, mes amis et les personnes qui me suivent à mes côtés. Le plus important, ça reste que le coach soit là (rires).

 

Justement, à quel point vous reposez-vous sur votre coach ?

L’importance du coach est permanente. C’est pendant la préparation, pendant le combat et après. J’ai besoin que mon coach soit auprès de moi, pour me rassurer et pour me donner les bonnes consignes. Concernant mon adversaire de samedi par exemple, c’est mon coach qui l’a vu boxer et qui me donnera les bonnes indications par rapport à elle. Pour moi, c’est un soutien essentiel pour me mener vers le succès.

 

Quel est le reste de votre programme pour cette année ?

L’idéal, c’est de faire trois ou quatre combats cette année. J’aurais aimé faire un championnat de France lors de mon premier combat professionnel, mais malheureusement ça n’a pas pu se faire. L’idée va donc d’être d’enchaîner les combats cette année, de progresser, jusqu’à ce que je puisse aller chercher ce titre de championne de France.

 

Quel est votre objectif à long terme ?

Paris 2024, c’est mon principal objectif. En parallèle, il faut que je progresse et que je gravisse tranquillement les échelons. Peut-être disputer un championnat d’Europe ou un championnats du monde dans les années à venir par exemple. Il va falloir que je progresse pour continuer à évoluer et à faire mon chemin dans ce monde professionnel.
 

Le samedi 3 avril, la grande soirée boxe organisée par BAM l’Héritage sera à suivre en direct sur la chaîne Youtube et la page Facebook de SPORTMAG

 

Propos recueillis par Olivier Navarranne
Crédit photos : BAM l'Héritage et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE