SPORTMAG.fr
En ce moment

Agir contre les drames dans le rugby

PA Images / Icon Sport
Le Ministère des sports compte accompagner les acteurs du rugby dans leurs démarches auprès de World Rugby pour limiter le risque de blessures graves. Roxana Maracineanu a réuni les dirigeants du rugby français, aujourd’hui.

La Ministre des Sports Roxana Maracineanu a réuni aujourd’hui la Fédération française de rugby, la Ligue nationale de rugby ainsi que les syndicats des joueurs professionnels et des entraîneurs pour évoquer la sécurité des joueurs. « Au regard des récents accidents dramatiques qui bouleversent le monde du rugby et du sport en général, j’ai souhaité réunir les dirigeants du rugby pour mesurer la prise de conscience des acteurs, faire un point de situation sur l’accidentologie dans ce sport et connaître les mesures déjà déployées ainsi que celles proposées à court terme pour renforcer la sécurité des pratiquants », a expliqué Roxana Maracineanu.

Des mesures pour la prochaine saison

Tous les acteurs ont manifesté leur détermination commune à tout mettre en œuvre pour renforcer la sécurité des joueurs de rugby professionnels comme amateurs. Si le nombre d’accidents recensés est en baisse constante, les circonstances dramatiques actuelles sont de nature à renforcer les dispositifs déjà mis en place par la FFR et à pousser plus loin la réflexion sur l’évolution des règlements internationaux. Ainsi, Bernard Laporte, président de la FFR, et Serge Simon, vice-président, ont présenté des pistes de travail soumises à World Rugby visant à interdire le plaquage au-dessus de la ceinture, le double plaquage et le plaquage tête/tête. La FFR et la LNR ont annoncé une série de mesures destinées à être mises en œuvre dès la saison prochaine : travailler la formation sur le plaquage, modifier les catégories en dissociant les 18-20 ans des 20-23 ans, interdire à un joueur amateur de jouer dans le Top 14 et la Pro D2, mieux travailler sur la sécurité dans les diplômes fédéraux.

Leslie Mucret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *