SPORTMAG.fr
En ce moment

Amandine Chazot et Martin Vitry champions de France

Amandine Chazot (26 ans) chez les dames et Martin Vitry (18 ans) chez les messieurs sont devenus Champions de France de longue distance (12 km), à l’issue de la seconde journée du Championnat de France 2017 de Stand Up Paddle, ce dimanche au Cap d’Agde.

 

En raison d’un vent très fort hier au Cap d’Agde, l’organisation a décidé, d’un commun accord avec les représentants des coureurs, de se replier dans la marina. Un plan B qui aura enchanté les coureurs par sa technicité en sinuant autour des îles de la cité héraultaise. Façon peloton du Tour, une grosse vingtaine de messieurs ont rapidement pris les devants dès le top départ du centre nautique. Un paquet qui n’a explosé que dans la dernière des quatre boucles. Après le rythme de sénateurs des 9 premiers kilomètres, Martin Vitry a profité d’un relâchement du tenant du titre Titouan Puyo pour lancer une attaque que seul Clément Colmas a pu suivre. En tête à la dernière bouée, Vitry a lancé un sprint de 300 mètres pour venir couper la ligne en 1h17 avec deux petites secondes d’avance sur Colmas. Cinquième en 2015, troisième en 2016, le Normand décroche le titre national alors qu’il n’est encore que junior. Déjà sur la deuxième marche du podium la veille en technical race, le Calédonien Clément Colmas est pour la seconde fois médaille d’argent. Vainqueur samedi de la course technique, Titouan Puyo abandonne son titre sur la longue distance et prend la troisième place. Comme la veille, le Breton Tom Auber termine au pied du podium.

Chabot revancharde…

Revancharde après avoir vu les juniors Mélanie Lafenêtre et Ignès Blatgé lui voler la vedette sur la technical race, Amandine Chazot a remis les pendules à l’heure ce dimanche en s’imposant sur la longue distance. Championne de la spécialité en 14 pieds il y a deux semaines, la Bretonne a souffert une nouvelle fois sur ce parcours sinueux et usant. Au mental, elle s’est arrachée dans le dernier tour pour laisser la dernière bouée en tête et régler le long sprint, sa spécialité puisqu’elle est vice-championne du Monde depuis deux mois. Dans son sillage, Lafenêtre boucle un Championnat de France exceptionnel après son titre de la veille. Quant à Blatgé, elle glisse de l’argent au bronze et monte sur le podium pour la seconde fois en 24 heures.

Martin Vitry (Champion de France longue distance) :

« Je suis super content, tout ce que je donne à l’entraînement paye. Je m’investis tellement. Ça m’aurait embêté de stagner. J’avais en tête cette victoire, c’était mon objectif. Mais vu le niveau, c’est fou ! Je fais le doublé avec le titre junior pour ma dernière année. C’est juste fabuleux. Le parcours était compliqué mais vu le plan d’eau en pleine mer, la marina était le bon choix. Il y avait des parties upwind et des parties downwind, qui permettaient à tout le monde de revenir. Il y a eu beaucoup de draft. C’était technique et très physique aussi. C’était complet. Je suis d’autant plus content de gagner une course difficile. Sur les trois premiers tours, on s’est regardé, on s’est jaugé. Sur le dernier tour, j’ai commencé à donner plus de rythme, à accélérer. On a creusé un petit écart avec Titouan Puyo et Clément Colmas. A l’avant-dernière bouée, je suis avec Puyo et Colmas. On attaque tous les trois. Je vois que Puyo est un peu en retrait. Je passe à l’intérieur à la bouée pour sprinter en downwind et j’arrive un peu devant Clément, qui a fait une superbe course. Je suis content que l’on soit tous les deux en tête car on mérite ce classement ».

Amandine Chazot (championne de France longue distance) :

« J’étais très déçue de la course de samedi. Je n’étais pas en forme ce week-end, même si ce n’est pas un excuse. Je voulais tout donner aujourd’hui pour montrer qui est la patronne (rires). Mélanie (Lafenêtre) et Ignès (Blatgé) étaient dans une forme phénoménale, elles avaient bien préparé ce championnat. La course était très dure avec le vent de face, de dos, de côté. J’ai voulu partir très fort pour voir si elles allaient tenir. Mélanie a tenu. Elle a été présente tout le temps. J’ai attaqué sur la fin pour finir première. Je finis vraiment au mental. Ce titre me permet de clôturer une très belle saison. La relève est riche. Ça promet une belle saison 2018. On a en France un niveau exceptionnel ! Chez les garçons, on le savait depuis un bout de temps. Chez les filles, c’est aujourd’hui la même chose. Et pour les « vieilles » comme moi, il est désormais impossible de se reposer sur nos lauriers ».

La rédaction

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *