Le BDE STAPS Caen joue la carte digitale face à la crise

Alors que la crise sanitaire liée à la Covid-19 frappe la France depuis près d’un an, le BDE STAPS Caen continue d’accompagner au mieux les étudiants. Plusieurs événements en ligne sont mis en place, y compris à partir de ce lundi à l’occasion de la Semaine olympique et paralympique.

« C’est une période très dure pour les étudiants, il faut donc être là le plus possible pour eux », confie Enzo Le Boterff, président du BDE STAPS Caen. Le BDE normand a en effet multiplié les actions depuis près d’un an afin d’accompagner au mieux les étudiants. « En mars dernier, lors du premier confinement, une telle situation était très nouvelle et il a donc fallu s’adapter. Il était nécessaire de trouver de nouvelles méthodes de travail pour continuer à mettre des projets en place. C’est un moment lors duquel nous avons essayé d’anticiper au mieux la rentrée de septembre », explique Enzo Le Boterff. « Dès le début de l’année, nous avons été le plus présent possible auprès des étudiants, car nous savions que l’année allait être compliquée pour eux. Nous avons notamment beaucoup communiqué sur les réseaux sociaux pour leur dire de nous envoyer des messages s’ils avaient des besoins spécifiques. Le deuxième confinement est arrivé, ce qui nous a poussé à mettre en place des événements en ligne, que ce soient des événements liés aux jeux vidéos ou tout simplement des jeux pour divertir les étudiants. » De telles actions ont permis de mobiliser les étudiants en vue de manifestations plus importantes, à l’image de la Semaine Nationale du Sport et de l’Environnement et de la future Journée nationale du Sport et du Handicap, deux événements organisés par l’Association Nationale des Étudiants en STAPS (ANESTAPS).

 

 

Dès ce lundi, le BDE STAPS Caen sera sur le pont afin de faire vivre la Semaine olympique et paralympique aux étudiants caennais. « Ce lundi, nous mettons en place le projet « Bouge ton collégien ». C’est un projet où les étudiants STAPS proposent une séance d’activité de sport adapté ou de handisport afin de sensibiliser les collégiens à cette thématique », révèle Enzo Le Boterff. « Mardi, nous diffuserons un micro-trottoir sur nos réseaux sociaux sur les thématiques du sport santé et du sport adapté. Mercredi, nous aurons une séance d’activité sportive, toujours en format digital, avec une sportive handisport de haut niveau. Vendredi, nous proposerons une exposition photos sur la thématique du sport adapté, qui rassemble des clichés de sportifs de haut niveau, mais pas seulement. Le but est de montrer qu’il est possible de pratiquer un sport, quel que soit le handicap », détaille le président du BDE STAPS Caen qui, malgré le contexte actuel, demeure optimiste en vue des mois à venir. « D’ici la fin de l’année, nous aimerions mettre des événements en présentiel en place. Je pense particulièrement à des tournois classiques qui permettent aux étudiants de participer en équipe autour d’une discipline. Il faut avant tout proposer quelque chose de ludique, d’amusant et ainsi de sortir de la spirale négative actuelle. »

Olivier Navarranne
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE