La Massilia Cup 2018 sous la bannière olympique

En pleine préparation pour les finales des World Cup Series programmées en juin, le CNTL place les régates de la Massilia Cup (du 13 au 15 avril), sous l’éclairage de la flamme olympique. En témoigne Jean-Baptiste Bernaz, athlète de l’équipe de France olympique et tenant du titre de la Coupe du Monde de Laser…

 

Plus jeune sélectionné de l’équipe de France aux JO de Pékin et de Londres, et membre du team français à Rio, Jean-Baptiste Bernaz compte bien être sur les rangs de Paris 2024, et donc tenter de porter les couleurs de la France à Marseille. “Je connais bien le plan d’eau phocéen. J’y navigue régulièrement depuis l’âge de 7 ans, et je pense qu’on ne peut rêver meilleur terrain de jeu pour les régates olympiques, tant du point de vu sportif grâce au très large spectre des conditions météo possibles, que sur le plan des spectateurs qui auront les régates à portée de vue. C’est pour cela que j’ai accepté avec joie d’être le parrain de la Massilia et de mettre en avant les liens entre la régate en habitable et celle en dériveur, qui sont en fait très forts dans un sens comme dans l’autre. La voile légère est la pépinière de la régate en quillard, et la course au large fait rêver les jeunes”. Pas impossible donc de le retrouver sur les lignes de départ de la Massilia Cup 2018, parmi la flotte d’une centaine de concurrents regroupant IRC – qui disputeront une manche de leur championnat Méditerranée en équipage comme en solitaire – OSIRIS, Monotypes et Sportboats.

Tout pour le public

“De belles régates pour les régatiers, et un grand spectacle pour tous” telle est la philosophie du CNTL et de son président, Bernard Flory. C’est ainsi que les spectateurs seront attendus à plusieurs endroits et à plusieurs moments. Si elles souhaitent rester à terre, la nouveauté 2018 concernera la flotte de voiliers radiocommandés qui naviguera le samedi le long du Club House, au cœur du Vieux Port, avec pour la première fois des séances d’initiation pour le public. Pour ceux qui ont le pied marin, l’événement “Régate en Vue” permettra, pour un euro symbolique, d’aller au plus près des bateaux en course, tout en bénéficiant de commentaires assurés par des spécialistes passionnés.

NKE partenaire de la Massilia depuis 6 ans

Créée en 1984 en Bretagne à coté de Lorient, NKE Marine Electronics est devenue une référence dans les instruments de navigation. Son fondateur, Noël Kerebel, a fait le succès de marque en trouvant le premier une réponse aux coureurs de la solitaire du Figaro qui voulaient “dormir en restant sous spi”. C’est alors que le pilote automatique est né. Depuis, nombre de célèbres navigants ont contribué au retentissement de la marque, notamment Michel Desjoyaux. Et plus de la moitié des concurrents de la dernière édition de l’America’s Cup étaient équipés en capteurs de vent anémo-girouette NKE. Le partenariat avec la Massilia Cup et le CNTL date de 2013 et est venu accompagner la création du Pôle Course, une manière pour la compagnie de faire connaître ses solutions de “calculateurs” pour régatiers.

> Plus d’informations sur www.cntl-marseille.com.

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE