Mondiaux aviron 2018 : Deux titres pour les Bleus

Le compteur des médailles s’est débloqué aujourd’hui pour l’équipe de France aux Mondiaux d’aviron à Plovdiv (Bulgarie),  avec deux titres et une 3e place.

 

Une première pour Perle Bouge

Perle Bouge a réalisé un départ canon lors de sa finale en para-aviron, et pris la tête sans jamais la lâcher, ni même être inquiétée par ses adversaires. Si la Bayonnaise connaît bien la couleur de l’or au niveau français, c’est sa première médaille d’or mondiale. “Cette médaille, je la dois au médecin de l’équipe Fred Mathon, lance-t-elle. Il m’a fait confiance”. Elle s’est en effet alignée au départ avec une douleur au dos depuis hier. “Je pense aussi fort à Stéphane Tardieu et Michel Colard, avec qui j’ai passé ces dernières années. Cette médaille, j’aurais préféré la gagner en double, avec eux”. Un moment chargé d’émotion pour Perle bouge qui a fait entendre la Marseillaise à Plovdiv. “J’espère que cette première médaille ne fera que débloquer le compteur pour toute l’équipe, qu’elle les inspirera”.

> Perle Bouge : “Tant que je suis performant, je continue”

Laura Tarantola ne se voyait pas devenir championne du monde. A l’issue de 2 000 mètres de folie, elle s’est parée d’or. “Ce fut une course très difficile, explique la jeune Grenobloise. Mais aussi très rapide. Quand j’ai vu que j’en prenais la tête, je me suis dit vas-y, c’est la dernière. J’ai essayé de creuser l’écart à fond”. Au franchissement de la ligne l’écran affiche “Photo Finish” mais déjà aucun doute de subsiste : la Française est championne du monde ! “J’attendais qu’on affiche mon nom sur l’écran, avec Claire on a déjà perdu comme ça, sur le fil. Je ne réalise encore pas, je ne me voyais pas première, je savais que je pouvais monter sur le podium, mais là…”. Son esprit est déjà tourné vers la saison prochaine qui va bientôt démarrer, et qu’elle compte bien passer en deux de couple PL avec Claire Bové, et préparer la qualification olympique pour Tokyo.

Le bronze pour le deux sans para-aviron

Jérôme Pailler et Laurent Viala savaient les Canadiens intouchables, mais ils avaient à cœur de reproduire la même course que lors du parcours préliminaire. Mais un problème de direction dans leur bateau a permis aux Australiens de prendre l’avantage sur eux, et de terminer avec l’argent autour du cou. Les Français empochent néanmoins une belle médaille de bronze, eux qui ne rament ensemble que depuis quelques mois. “On est tout de même contents, commente Jérôme Pailler, il nous a fallu beaucoup de travail pour en arriver là. On a manqué de régularité pour maîtriser les courses et être devant, mais c’est un bateau jeune”.

La rédaction
Crédit photo : copyright-Daniel Blin
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE