Doriane Delassus, polyvalente et triomphante

À seulement 18 ans, Doriane Delassus est un grand espoir du canoë-kayak français. Médaillée d’or de canoë slalom et médaillée d’argent de kayak slalom lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 à Buenos Aires (Argentine), la Savoyarde de naissance rêve désormais de confirmer chez les seniors, avec comme ligne de mire, Paris 2024. Aller […]
À seulement 18 ans, Doriane Delassus est un grand espoir du canoë-kayak français. Médaillée d’or de canoë slalom et médaillée d’argent de kayak slalom lors des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2018 à Buenos Aires (Argentine), la Savoyarde de naissance rêve désormais de confirmer chez les seniors, avec comme ligne de mire, Paris 2024.
Aller plus vite, plus haut, plus fort. La devise des Jeux Olympiques inspire. Et parmi ces rêveurs fous, mais tout aussi passionnés, Doriane Delassus, jeune athlète de 18 ans. Cet espoir du canoë-kayak tricolore a déjà touché le succès du doigt. En 2018, la membre du club universitaire de Pau a participé aux Jeux Olympiques de la jeunesse. Fidèle à son tempérament de battante, cette dernière n’a pas fait de la figuration. Elle remporte dans un premier temps la médaille d’argent en kayak, sur l’épreuve du slalom. Une immense joie. Mais pas assez pour combler son esprit de championne. Dès le lendemain, Doriane Delassus fait la passe de deux. Elle décroche la plus belle des médailles en canoë slalom, et habille sa pagaie d’or. Une première Marseillaise sur une compétition internationale, à seulement 15 ans. « Ramener deux médailles des JOJ, c’était quelque chose de fou pour moi. J’étais encore jeune, j’étais en classe de Seconde… Je me suis d’abord dit que c’était une superbe expérience, sans me focaliser sur une médaille. Mais maintenant que j’ai goûté à ce plaisir, j’ai envie de revivre ces émotions. Je dirais donc que c’est une énorme motivation pour moi », explique la jeune canoéiste.
Paris 2024, l’objectif d’une carrière ?
Car faire de la figuration, ce n’est pas dans l’ADN de Doriane Delassus. Désormais, les objectifs sont bien déterminés. En disant adieu aux catégories jeunes, la concurrence devient encore plus rude. Il faut dorénavant s’imposer chez les seniors. Pour ce faire, la prochaine échéance arrive rapidement. Sur le site olympique de Vaires-sur-Marne, les spécialistes français du canoë-kayak se retrouveront pour les sélections de l’équipe de France. « Le mois prochain, nous aurons les sélections pour l’équipe de France, elles seront très importantes pour moi. Nous aurons deux ou trois courses pour faire nos preuves. Il faudra finir dans le top 3 de la catégorie pour être sélectionné. De mon côté, j’aspire à...  
Pour lire la suite :
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

Désolé, vous ne pouvez pas laisser de commentaire sur cet article.

PUBLIER UN COMMENTAIRE