Aviron : La Société Nautique de la Basse Seine a ramé vers Tokyo

La Fédération Française d’Aviron a, pour la première fois, proposé un challenge connecté sur l’eau avec pour objectif de rallier Tokyo. Mission accomplie en quatre jours seulement, notamment grâce à l’implication de la Société Nautique de la Basse Seine.

Le 17 avril, la Fédération Française d’Aviron a lancé un concept original : un challenge connecté sur l’eau, ouvert à tous ses licenciés. L’objectif : parcourir collectivement 9710 kilomètres, distance qui sépare Paris de Tokyo, en embarcation individuelle. Un défi relevé en seulement quatre jours, grâce à l’implication de nombreux clubs, parmi lesquels la Société Nautique de la Basse Seine, qui fait partie des piliers de la discipline en Île-de-France. Située au pied de la Défense à Courbevoie, la SNBS offre la possibilité, tout au long de l’année, de pratiquer l’aviron dans un cadre unique. Ouvert aux pratiquants de loisir, le club est également une école reconnue, elle qui a reçu le label « Ecole Française d’Aviron 3 étoiles » par la Fédération Française d’Aviron.
 

 
Voir la Société Nautique de la Basse Seine aussi active à l’occasion d’un challenge connecté n’est pas une surprise, puisque le club s’est lancé depuis déjà plusieurs années dans de nouveaux types de pratiques. La SNBS propose ainsi des cours d’Avifit, une façon sportive et ludique de pratiquer l’aviron indoor, qui mêle fitness et préparation physique. En musique, les pratiquants peuvent ainsi se dépenser dans la bonne humeur. Un type de format qui attire de nouveaux licenciés. Désormais, la Société Nautique de la Basse Seine s’apprête à relever le nouveau challenge proposé par la Fédération Française d’Aviron : faire le chemin retour depuis Tokyo, direction Paris, d’ici le 25 avril.

Olivier Navarranne
Crédit photos : Sportsfile / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE