Triathlon : les Français sur le toit du monde

Ce week-end, Vincent Luis et le relais mixte de l’équipe de France ont remporté des médailles d’or aux Championnats du monde de triathlon à Hambourg.

 
Le triathlon français a vécu un beau week-end à Hambourg lors des Championnats du monde et ramène deux titres d’Allemagne. D’abord, samedi, Vincent Luis a conservé son titre de champion du monde sur une épreuve proposée au format sprint (750 m natation, 20 km vélo et 5 km de course à pied). Le pensionnaire de Sainte Geneviève Triathlon a terminé la partie natation avec deux secondes de retard sur le britannique Alistair Brownlee. La course à vélo a permis de lâcher plusieurs concurrents et de débuter la partie à pied dans un groupe avec le Portugais Vasco Vilaça et Léo Bergère. Dans ce trio, c’est Vincent Luis qui passe le premier la ligne d’arrivée. « Ça faisait du bien de reprendre la compétition qu’on avait quittée depuis octobre dernier. Je savais que j’étais en très bonne forme, je me suis préparé en faisant de grosses séances avec de grands champions », a-t-il raconté. Son compatriote Léo Bergère est quant à lui monté sur la 3e marche du podium. « Je suis ravi de cette performance même si je n’oublie pas que les Australiens n’ont pas pu venir sur cette course. Je voulais prendre les choses en main et je suis satisfait d’avoir tenu dans ma stratégie », a-t-il analysé.

 

 

Ces championnats du monde de triathlon se sont achevés dimanche de la meilleure des façons pour l’équipe de France qui a remporté le titre en relais mixte. C’est une équipe inédite composée de Léonie Périault, Léo Bergère, Cassandre Beaugrand et Dorian Coninx qui a placé la France sur le toit du monde pour la 3e fois d’affilé après un parcours de 300 m de natation, 7 km vélo et 1,7 km à pied. Léonie Périault a attaqué fort au début de la course à pied pour passer le relais à Léo Bergère en 2e position. Le médaille de bronze en individuel est sorti en première position de sa partie natation, mais il n’a pas pu résister à l’attaque du Norvégien Kristina Blumnenfelt. Cassandre Beaugrand s’est donc élancée en 3e position, mais grâce à une bonne nage, elle est passée en tête et a placé Dorian Coninx dans de bonnes conditions. Le dernier triathlète de l’équipe a fait parler son expérience pour s’installer seul en tête dans la partie vélo et ne plus lâcher la première place. « Ça fait vraiment plaisir, surtout dans cette configuration, avec le coup de poker qu’ils ont joué sur le changement d’ordre qu’on a fait ce matin », se réjouit Stéphanie Gros, entraîneur de l’équipe de France.

Leslie Mucret
Crédit photo : Tommy Zaferes/ITUMedia
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE