Triathlon : En route pour Tokyo

En raison de la crise sanitaire, la première compétition de triathlon de l’année a eu lieu le 18 avril dernier lors de la coupe d’Europe à Melilla. Avec les succès de Léo Bergère et Cassandra Beaugrand en Espagne, les ambitions en vue de Tokyo sont bien présentes.

Après ce début de saison tardif, la coupe d’Europe laisse entrevoir un bel avenir. En plus du doublé de Léo Bergère et Cassandra Beaugrand, Léonie Périault et Dorian Coninx sont montés sur le podium. Prévue pour le 15 mai, la World Triathlon Championship Series (WTCS) de Yokohama arrive à grand pas. Les courses de la WTCS sont celles qui rapportent le plus de points au ranking olympique et constituent donc la dernière épreuve majeure en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. Scrutée par la Direction Technique Nationale, il s’agit de l’ultime course de référence avant l’officialisation des athlètes sélectionnés. Même si la période olympique s’étend jusqu’au 14 juin, le Directeur Technique National a décidé de dévoiler la liste des athlètes sélectionnables le 15 mai. Cependant, elle ne sera validée par le CNOSF (Comité National Olympique et Sportif Français) qu’à la date de clôture de la période olympique. La WTCS sera également l’occasion pour les athlètes paralympiques de faire leur rentrée. Si certains seront d’ores et déjà sélectionnables, le choix du sélectionneur sera officialisé dans un second temps. Au-delà des performances, la sélection se base sur d’autres critères comme la capacité du sportif à s’intégrer dans le collectif, les qualités spécifiques du sportif ou encore l’état de forme et l’évolution probable au moment de la publication de la sélection. Ainsi, un ou plusieurs sportif(s) pourront être retenus pour participer à une stratégie collective permettant à un autre membre de l’équipe de France de décrocher une médaille.

 

 

Vincent Luis, double champion du monde en titre, « a tout optimisé pour être à 100% » à Tokyo cet été. Malgré le report des Jeux Olympiques l’année dernière, ce dernier reste sélectionnable mais doit tout de même valider sa sélection définitivement. Ainsi, l’objectif pour cet athlète est de finir dans le Top 6 à Yokohama. Pour le para-triathlon, tous les espoirs sont misés sur Alexis Hanquinquant, dominateur de sa catégorie. Comme à Rio en 2016, avec Gwladys Lemoussu médaillée de bronze, une médaille est envisagée. Concernant la programmation du triathlon à Tokyo 2021, les épreuves débuteront Lundi 26 juillet avec la course homme et le lendemain avec la course femme : 1500m de natation, 40km de vélo et 10km de course. L’épreuve du relais mixte (2 hommes, 2 femmes : 300m de natation, 6,8km de vélo et 2km de course à pied) pour sa première édition aux jeux, aura lieu le Samedi 31 juillet.

Lorraine Biava
Crédit photos : PictureAlliance / Icon Sport et
1 COMMENT
  • michel vernet 12 mai 2021

    go go go aussi aux paralympiques comme Thibaut Rigaudeau et son guide Cyril Viennot !

PUBLIER UN COMMENTAIRE