Garmin Triathlon de Paris : Près de 4 000 triathlètes attendus

Avec un nouveau parcours et le retour du Grand Prix de Triathlon, le Garmin Triathlon de Paris confirme sa place de plus en plus forte dans le calendrier français. Près de 4 000 triathlètes sont attendus le 1er juillet pour une nouvelle version de la Traversée de Paris.

 

C’est désormais un des temps forts de la saison de triathlon en France. Relancé en 2015, le Garmin Triathlon de Paris s’est installé parmi les épreuves incontournables du calendrier. Le 1er juillet prochain, à 8h30, ils seront près de 4 000 à s’élancer et découvrir les deux grandes nouveautés qui marqueront cette édition 2018.

Un tracé vélo inédit

Du côté du parcours, après les 1 500m de natation dans le bassin de la Villette et le Canal de l’Ourcq, les participants découvriront un tracé vélo inédit pour les 40 kilomètres au programme. Ils contourneront la Butte Montmartre, plongeront vers la place de Clichy, puis direction Les Batignolles avant de filer vers la Porte de Champerret. Arrivera un peu plus tard l’Avenue Foch. Retour vers la traditionnelle boucle dans le Bois de Boulogne, passage par les quais, traversée de la Seine sur le Pont de l’Alma et arrivée à l’aire de transition sur le Champ de Mars. Pour s’offrir la joie de franchir la ligne d’arrivée du Garmin Triathlon de Paris, les participants auront encore à courir 10 kilomètres (en 2 boucles de part et d’autre de la Seine) en empruntant notamment le Pont de Grenelle, le Trocadéro ou encore le Pont d’Iéna.

Les meilleurs mondiaux seront de retour

L’autre grande nouveauté concerne le retour de l’élite. Après cinq ans d’absence, le Grand Prix FFTRI, cadre du Championnat de France des clubs, revient dans la capitale. A 7h30 pour les hommes, et à 8 heures pour les femmes, les meilleurs triathlètes mondiaux se disputeront la troisième des cinq étapes du circuit. Sur un format S (750m de natation, 20 km à vélo et 5 km de course à pied), la lutte sera forcément intense.

A lire aussi > Notre magazine de juin
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE