Trail des Forts de Besançon : Laurent Sitbon, entre passion et folie

Laurent Sitbon, traileur de 47 ans, va s’élancer pour un pari un peu fou. En solitaire, le coureur Bisontin partira pour 13 heures d’effort environ. Ce dernier va parcourir la boucle du célèbre trail des Forts de Besançon, non pas une, mais deux fois ! Un défi complètement fou qui permettra au coureur de se préparer pour son rêve : la Diagonale des Fous.

Se faire mal une fois n’est pas suffisant pour Laurent Sitbon. À 47 ans, l’habitué des courses qui se finissent au mental, va parcourir deux fois la boucle du trail des Forts de Besançon. Un parcours qui fait habituellement 57 kilomètres avec environ 2000 mètres de dénivelé positif. Mais là, ce sera le double pour le coureur Bisontin. Ce dernier va donc tenter de couvrir 114 kilomètres avec plus de 4000 mètres de dénivelé positif. Un calvaire pour les jambes, et pour l’esprit. « Je vais garer ma voiture sur le parking des Prés-de-Vaux. Puis m’échauffer, avant de m’élancer sur le parcours. Je partirai pour six heures, six heures trente d’effort. Puis, en arrivant, je retrouverai ma voiture, m’octroierai vingt minutes de pause, avant de repartir, mais cette fois dans l’autre sens ! », explique le traileur. Laurent Sitbon est un habitué du rendez-vous des « Forts ». L’éducateur spécialisé a déjà participé à quinze des dix-sept éditions de cette course d’endurance. Il a terminé toutes les éditions auxquelles il s’était aligné. Mais cette fois-ci, la donne sera bien différente. Pas de public, pas de bruit, pas médailles à l’arrivée, pas d’organisateurs à ses côtés… Laurent Sitbon se retrouvera seul, en face à face avec lui-même. En effet, le traileur de 47 ans a repris le parcours d’une course officielle pour la rendre encore plus dure. Ce n’est donc pas une course organisée mais bel et bien un défi personnel. « Je serai seul, sans public ni adversaire autour de moi pour me permettre de me comparer. Suis-je le seul à avoir un coup de fatigue ? Est-ce normal ? Est-ce que je cours au bon rythme ? Les doutes sont plus importants sans public ou adversaire. En tout cas pour moi. Je me sentirai alors dans ce sentiment d’inconnue, quand on est sur un Ultra et qu’on puise dans les réserves. »
 

 
Tout cela pour quoi ? Laurent Sitbon ne va pas courir « pour rien ». Le coureur s’est lancé ce défi pour en préparer un autre. En effet, le traileur va tenter de réaliser son rêve de toujours : boucler la Diagonale des Fous. Une course qui, comme son nom l’indique, et complètement folle. « 140 kilomètres et 8000 mètres de dénivelé positif » en plein cœur de l’Île de la Réunion, durant lesquels le corps humain est soumis à une souffrance qui n’a pas d’équivalent dans le milieu du trail extrême. Rendez-vous donc en octobre prochain, à la Réunion, pour suivre les performances de Laurent Sitbon.

Mattéo Rolet
Crédit photos : PictureAlliance / Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE