Sentez-vous Sport, un mois pour se connecter au sport

Pendant tout le mois de septembre, le mouvement sportif français va se mobiliser autour de la 11e édition de Sentez-vous Sport. Depuis 2010, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) porte ce dispositif afin de promouvoir le sport pour tous. Démonstrations et initiations vont être organisées sur tout le territoire pour le grand public, dans les entreprises, dans le milieu scolaire ou encore dans les établissements pénitenciers lors d’événements labellisés et gratuits qui ont pour but d’accompagner les Français vers une pratique physique régulière et encadrée.

 

Depuis 2014, un parrain et une marraine sont choisis pour prêter leur image à l’événement Sentez-vous Sport. Cette année, il s’agit de Yannick Agnel, double champion olympique de natation, et d’Amandine Henry, capitaine de l’équipe de France féminine de football et milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais. Ils insistent tous les deux sur l’importance du sport sur la santé.

 

Pourquoi avez-vous accepté le rôle de parrain et de marraine de l’édition 2020 de Sentez-Vous Sport ?

Amandine Henry : C’est une cause qui me touche. Je trouve que c’est hyper important que tout le monde ait accès au sport. Il affirme le caractère, véhicule des valeurs, crée de belles rencontres et apprend à se surpasser. L’activité physique agit aussi sur la santé, elle permet aux gens de se défouler, fait du bien à l’esprit en permettant parfois de remettre les choses en place dans la tête. Je suis contente qu’on ait pensé à moi pour le rôle de marraine pour l’opération Sentez-Vous Sport et j’ai accepté la tâche avec fierté.

Yannick Agnel : Je pense que ça fait partie du rôle des sportifs de haut niveau, anciens et en activité, de promouvoir le rôle du sport et plus largement les bienfaits de l’activité physique dans la société. J’ai donc accepté quand Denis Masseglia, président du CNOSF, m’a contacté.

 

Comment allez-vous vous impliquer dans votre rôle ?

Y. A. : Déjà en donnant le plus d’écho possible à cette opération Sentez-Vous Sport. Ensuite, en partageant un bon moment avec toutes les personnes qui seront présentes au Village Sentez-Vous Sport le 26 septembre sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. On va s’employer à faire un bel événement, dans une ville qui va accueillir les Jeux Olympiques dans quatre ans et qui s’efforce de développer l’activité physique pour tous avec ses voies cyclables. C’est le moment de continuer à crier notre amour pour le sport pour tous.
A. H. : Je vais donner la plus belle des images à l’opération afin d’attirer tout le monde, les petits, les seniors, les hommes et les femmes. En revanche, je ne suis pas sûre d’être présente au Village Sentez- Vous Sport, à Paris, ou sur des événements organisés dans le secteur Rhône-Alpes. Comme je suis encore en activité, je ne sais pas si je pourrai me libérer car le mois de septembre risque d’être chargé avec la réorganisation due aux différents reports. Mais si je peux, j’irai sur des événements avec grand plaisir.

« Nous sommes des passeurs d’émotions »

 

 

Dans cette période liée à la pandémie de Covid-19, cette édition prend-elle une importance particulière ?

Y. A. : Pendant le confinement, beaucoup ont plaisanté en disant que la France était devenue une nation de joggeurs. C’est une preuve que l’activité physique ne nous quitte jamais vraiment, mais ça demande une certaine éducation. Dans cette société où la nourriture arrive plus vite, où les écrans sont plus nombreux et où on a de moins en moins d’occasions de bouger, on se retrouve presque forcé de ne rien faire. C’est pour cela qu’un événement comme Sentez-Vous Sport est important pour mettre en garde et permettre aux gens de s’approprier le sujet de la santé par le sport. Cette année, le Village Sentez-Vous Sport sera sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, à moins de quatre ans des JO.
A. H. : Pendant le confinement, on a vu des personnes chercher à reprendre une activité physique. Dans ce contexte, j’espère que cette édition 2020 de Sentez- Vous Sport aura la possibilité de toucher le plus de monde possible.

 

Par quels autres moyens êtes-vous engagés dans le sport santé ?

A. H. : Promouvoir le sport pour tous, c’est ce qu’on fait au quotidien en tant qu’athlète de haut niveau. Notre devoir est de montrer l’exemple. Nous allons au quotidien vers les gens et pouvons montrer les bienfaits de l’activité physique, et si ma notoriété de capitaine de l’équipe de France de football aide, notamment auprès des jeunes filles, c’est tant mieux. Mais c’est la première fois que j’ai la chance de faire cette promotion à travers le CNOSF. Je continuerai quand mon rôle de marraine sera terminé car c’est un sujet qui me tient à cœur. Quand j’ai commencé le football, on me disait que c’était réservé aux garçons, mais on essaye de faire changer les mentalités. Avec ce même état d’esprit, je vais aussi continuer à soutenir Sentez- Vous Sport pour le CNOSF.

Y. A. : C’est un sujet qui m’est cher et j’ai toujours été dessus. En tant que sportif de haut niveau, on est constamment engagé, même si pour ma part, c’était plus dans les bassins et dans le milieu aqueux. Nous sommes des passeurs d’émotions, nous essayons de rassembler autour du sport. Il a beaucoup de vertus que notre pays a tendance à oublier. La sédentarité galopante pose des problèmes de santé et un moyen de la contrer est le sport pour tous. Mon devoir de parrain Sentez-Vous Sport est de promouvoir une santé et une qualité de vie meilleures pour tous.

Propos recueillis par Leslie Mucret
Crédit photo : PAQUOT BAPTISTE
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE