Limousin Sport Santé fait bouger trois départements

Créée en 2015, Limousin Sport Santé s’adresse à un nombre croissant de personnes. Depuis plusieurs années, elle a développé des « passerelles sport-santé », en Limousin, entre les médecins et de nombreuses associations sportives.

Déjà que six ans que Limousin Sport Santé œuvre au cœur de trois départements : la Corrèze, la Creuse et la Haute-Vienne. Créé à l’initiative de la Jeunesse des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS) et de l’Agence Régionale de Santé (ARS), Limousin Sport Santé s’adresse aux personnes sédentaires, en surpoids ou atteintes d’une maladie chronique telle que diabète, le cancer et les maladies cardiovasculaires. Depuis plusieurs années, Limousin Sport Santé s’adresse à tous ces publics en permettant de pratiquer une activité adaptée à la condition physique de chacun. Pour cela, des « passerelles sport-santé » ont été mises en place entre les médecins et de nombreuses associations sportives sur les trois départements.
 

 
Depuis 2015, 1485 personnes ont adhéré à une passerelle créée par Limousin Sport Santé. Le dispositif a également mobilisé 375 médecins différents. Et parmi l’ensemble des personnes qui sont sorties de ces passerelles sport-santé, 43% continuent de pratiquer en associations ou au sein de structures sportives. Même en période de crise sanitaire, Limousin Sport Santé continue à fonctionner et à obtenir des résultats. « On observe une diminution nette des critères de sédentarité. Le nombre de pratiquants, la durée des exercices (+35%) et les dépenses d’énergie (+84%), progressent pour les activités sport-loisirs », explique le Professeur Patrice Virot, président de Limousin Sport Santé. « La population, prise en charge dans ces passerelles Limousin Sport Santé, a souvent une pathologie chronique ; cela nous oblige à rester prudent pour la reprise progressive des activités, en cette période bien difficile, avec un strict respect des gestes barrières. » Plus que jamais, l’action de Limousin Sport Santé demeure nécessaire.

Olivier Navarranne
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE