Global Games 2019 : le sport adapté en route pour Brisbane !

Après l’Équateur en 2015, les Global Games, les grands jeux mondiaux du Sport Adapté, se tiendront pour leur 5e édition du 12 au 19 octobre à Brisbane en Australie. Pour les 83 membres de l’équipe de France, cette épopée australienne va au-delà d’une simple aventure sportive, elle est l’aboutissement d’années d’efforts et d’entraînement, l’espoir d’une consécration internationale.

 

Plus grande compétition pour les personnes en situation de handicap psychique ou mental, les Global Games rassemblent durant une semaine plus de 1 000 sportifs dans 10 disciplines sportives différentes. Organisés par l’INAS (International federation for athletes with intellectual impairments), les Global Games n’auraient sans doute pas vu le jour si l’ensemble des sportifs atteint d’un handicap intellectuel et/ou psychique n’avaient pas été exclus des Jeux paralympiques suite à l’édition de Sydney et à la tricherie de l’équipe d’Espagne de basket, dont seuls deux sportifs étaient déficients.

Plus de 80 nations attendues

C’est dans ce contexte qu’en 2004 l’INAS – soucieuse d’offrir à ses sportifs un grand rendez-vous international multisports et la possibilité de se dépasser pour atteindre les plus hauts sommets de leur discipline – organisa à Bollnäs en Suède les premiers Global Games. Ces Jeux sont rapidement devenus un rendez-vous incontournable du calendrier international. L’événement regroupe toutes les nations inscrites à l’INAS, c’est ainsi qu’à Brisbane plus de 80 nations sont attendues. Les Global Games sont le seul rendez-vous international de cette ampleur qui soit réservé à nos sportifs et qui leur permettent de rechercher la performance dans un si grand nombre de disciplines sportives. Les Jeux paralympiques ne leur proposent en effet que 3 disciplines avec seulement quelques épreuves : quatre en athlétisme, cinq en natation et une épreuve en tennis de table. Les Global Games sont ainsi devenus le point d’orgue d’une paralympiade pour l’écrasante majorité des sportifs Sport Adapté de haut niveau.

Dix disciplines au programme

Dix disciplines sont au programme : athlétisme, natation, tennis de table, basketball, futsal, cyclisme, tennis, aviron, cricket… et pour la première fois le taekwondo… ainsi que le hockey sur gazon en démonstration. Une nouvelle catégorie fait également son apparition : la catégorie II2 (Intellectual impairment 2). Destinée aux sportifs ayant une déficience intellectuelle associée à un autre handicap, elle permet entre autres aux sportifs porteurs de trisomie 21 de concourir en toute équité. En tennis de table et en natation, les sportifs français porteurs de trisomie 21 sont très performants et sont depuis plusieurs années de gros pourvoyeurs de médailles. 18 partent à Brisbane. Plusieurs épreuves – en athlétisme, natation, tennis et tennis de table- seront également ouvertes en démonstration à la catégorie II3, réservée aux personnes autistes non déficientes intellectuelles. La Fédération française de Sport Adapté (FFSA) a préparé 5 sportifs II3 : 1 en natation, 2 en athlétisme et 2 en tennis de table. La catégorie ne sera qu’en démonstration, ils ne pourront donc pas briguer de titres. La fédération emmènera cependant ceux qui le désirent, afin qu’ils puissent participer à l’événement et ainsi devenir les ambassadeurs de leur catégorie à l’international.

83 sportifs pour défendre les couleurs de la France

La compétition étant d’un excellent niveau, et l’objectif de se maintenir au 4e rang des nations s’annonçant comme un véritable challenge avec la venue de très sérieux concurrents, la FFSA a dû procéder à une sélection rigoureuse afin de n’envoyer que les sportifs capables de faire un podium. La liste officielle des sportifs sélectionnés a été rendue publique le 8 juillet ; 83 sportifs, plus que pour la précédente édition, partiront donc défendre nos couleurs : 16 athlètes, 17 nageurs, 15 basketteurs, 10 footballeurs, 17 pongistes, 4 joueurs de tennis et 4 cyclistes. La délégation compte également 41 encadrants (éducateurs, kinés, médecins, cadres techniques, chef de délégation…), c’est-à-dire près de 140 personnes. La totalité de la délégation s’est réunie du 26 au 31 août pour un stage au CREPS de Vichy – un moment important, car ils se sont retrouvés dans la configuration de Brisbane, ont appris à mieux se connaître, ont procédé aux derniers réglages, ont fait du média training et ont abordé le décalage horaire – histoire de se mettre dans le bain avant le départ début octobre. La délégation est partie une semaine avant le début de la compétition, afin de permettre à nos sportifs de récupérer des 8 heures de décalage et de s’entraîner sereinement sur place. Elle s’est installée au Sport Super Center, sur la Gold Coast à une petite heure de Brisbane, un centre proposant hébergements et accès aux sites d’entraînements nécessaires pour l’ensemble des disciplines.

Un événement qui s’annonce grandiose

Ces Global Games promettent d’être grandioses : son cahier des charges est basé sur celui des Jeux du Commonwealth, autant dire sur une organisation de haute volée, tandis que certaines compétitions seront retransmises en live sur Internet et que les épreuves de natation et d’athlétisme ont été labellisées par l’IPC et celles de tennis de table par l’ITTF. Le fait que ces épreuves soient qualificatives pour les Jeux paralympiques va attirer du monde et nous allons avoir des plateaux très relevés. Le combat s’annonce épique.

Par Geoffroy Wahlen
Crédit photo : Geoffroy Wahlen
2 COMMENTS

PUBLIER UN COMMENTAIRE