Masters de Pétanque 2018 : Madagascar tient sa revanche

Superbe opposition entre Madagascar et l’équipe Sarrio en demi-finale de l’étape de Romans-sur-Isère des Masters de Pétanque. Un duel remporté par les Malgaches (13-11), qui filent donc en finale.

 

Madagascar face à l’équipe Sarrio : la première affiche des demi-finales des Masters à Romans-sur-Isère… mais aussi le remake de la finale de l’étape précédente au Puy-en-Velay. Pour Christophe Sarrio, Christian Fazzino et Christian Andriantseheno, c’était l’occasion d’accéder à une troisième finale en autant d’étapes. En face, Madagascar entendait confirmer sa forme ascendante.

> Les Masters : La Ligue des champions de la pétanque

Une opposition de choix qui débute par une première mène remportée par Madagascar avec deux points au compteur. Les Malgaches ajoutent un point, et comme en finale au Puy-en-Velay, font donc rapidement la course en tête. La troisième mène permet à l’équipe Sarrio d’égaliser à 3-3. Grâce à l’habileté de Christian Fazzino, les rouges passent en tête pour la première fois de la partie au terme de la quatrième mène pour mener 6-3.

> Philippe Quintais : “Comme si je gagnais Roland-Garros”

Madagascar profite de la cinquième mène pour recoller légèrement et revenir à 6-4. C’est bien l’équipe Sarrio qui passe en premier le cap de la mi-partie pour mener 7-4. La septième mène permet à Sarrio et ses hommes d’ajouter un nouveau point au compteur : 8-4. La huitième mène marque un tournant : cinq points de plus pour Madagascar, qui passe devant pour mener 9-8 !

> Dylan Rocher : “Rentrer dans l’histoire de mon sport”

Comme au Puy-en-Velay, le suspense est donc de mise au cours de cette opposition. D’autant que la neuvième mène permet à l’équipe Sarrio de repasser devant en ajoutant trois points pour faire la course en tête sur le score de 11-9. Mais Madagascar tient sa revanche sur la dixième mène : les Malgaches l’emportent 13-11 et prennent leur revanche face à l’équipe Sarrio.

La réaction d’Allain Samson Mandimby en vidéo :

Propos recueillis par Olivier Navarranne
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE