Julie Gonnelle : « Rendre hommage à Henri Bayada »

Il y a quelques jours était inauguré le boulodrome « Henri Bayada » à Bron, dans le Rhône. Un très bel hommage pour un président qui s’est investi pendant plusieurs décennies dans le club local. Entretien avec Julie Gonnelle, dirigeante au club de Bron…

 

Julie Gonnelle, parlez-nous de l’inauguration du boulodrome Henri Bayada à Bron…

Elle s’est déroulée le 2 décembre dernier en présence de nombreux officiels. Le Maire, l’Adjoint aux Sports ou encore la Sénatrice se sont longuement exprimés pour rendre hommage à Henri Bayada, l’ancien président. Des membres du comité et du club sont également intervenus pour parler d’Henri.

Henri Bayada était très apprécié à Bron…

Oui, son décès a touché beaucoup de personnes, la Mairie a été très impliquée et en a longuement parlé avec sa fille Sandrine. Comme de nombreuses personnes souhaitaient lui rendre hommage, il a été décidé que le boulodrome aurait pour toujours le nom d’Henri Bayada. Henri était parti de rien, il a tout construit de lui-même. C’est grâce à sa volonté, sa ténacité et son abnégation que nous en sommes là aujourd’hui.

Quel bilan pouvez-vous tirer de ces derniers mois au club de Bron ?

On a eu une très bonne année 2017 avec de bons résultats sportifs, tant dans les championnats régionaux ou départementaux que dans les compétitions nationales. Henri tenait beaucoup à Christophe Sarrio, il le considérait un petit peu comme son fils et comptait beaucoup sur lui pour porter le club au haut-niveau national. C’est ce que s’évertue à faire Christophe depuis pas mal de temps. La seule chose qui manque à Bron, c’est le titre de Champion de France. Henri tenait beaucoup à ce titre ainsi qu’à la Coupe de France.

Remporter une telle compétition serait un très bel hommage…

Oui, on met tout en œuvre pour arriver à avoir de bons joueurs et atteindre ce titre tant désiré.

Un mot également sur le développement de la discipline dans le département. La pétanque est-elle bien installée dans le Rhône ?

Tout à fait. Dans le monde de la pétanque, le Rhône est un département qui compte. Les licenciés sont nombreux et très motivés, on le voit bien lors de l’organisation de concours, qui sont toujours complets trois semaines ou un mois avant. Il y a une vraie demande dans notre département et notre région. En plus, à Bron, nous avons une structure couverte, ce qui est assez rare dans la région. Cela nous permet de jouer tout le temps, même en hiver. En 2018, nous devrions organiser une quinzaine de concours, ce qui est assez important. Par ailleurs, nous avons mis en place un nouveau bureau avec des jeunes, des anciens. La variété d’âge est assez importante, ce qui est très positif. Chacun apporte son savoir-faire, son expérience. Tous ces points de vue nous permettent d’avancer. Nous avons une bonne équipe, les choses évoluent très positivement.

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE