Emmanuel Lucien : « J’ai encore faim de victoires »

Vainqueur du Trophée des Villes à deux reprises, Emmanuel Lucien est l’un des tous meilleurs pointeurs français. Entretien avec un joueur plus motivé que jamais, et pour qui la transmission auprès des plus jeunes est essentielle…

 

Emmanuel, vous avez déjà remporté le Trophée des Villes. On imagine que c’est une compétition qui vous tient à cœur…

C’est clair que c’est une superbe compétition, je l’ai connu avec toutes ses évolutions. J’ai déjà eu la chance de la gagner deux fois, j’ai également perdu deux fois en demi-finale. C’est toujours agréable car si tu n’as pas de collectif, tu ne peux rien faire au Trophée des Villes. En plus, cela offre aux jeunes une chance de jouer avec des cracks de la discipline, c’est une superbe opportunité pour eux.

Jouer avec cette relève, c’est un plaisir pour vous ?

Tout à fait. Si je peux amener mon expérience et mon vécu, c’est ma plus grande fierté. J’ai joué avec deux petits jeunes il y a quelques jours à Monaco, ils m’ont fait plein d’éloges, c’est clair que ça ne peut que faire plaisir.

Quel est votre sentiment sur ces jeunes qui poussent derrière vous ?

On a un paquet de très bons jeunes en France. Malheureusement, on n’en voit que quelques-uns. C’est évident que les Dylan Rocher et Tyson Molinas sont de vrais surdoués, mais ils ne sont pas seuls. Il y a beaucoup d’autres gamins très talentueux qui n’ont pas la chance d’être mis en avant et de jouer avec les meilleurs. Ils étaient forts déjà hier, et ils le sont encore plus aujourd’hui. C’est maintenant qu’il faut les travailler, qu’ils doivent encore plus progresser. Ce serait bien qu’ils puissent jouer avec des Quintais, des Suchaud ou encore des Lacroix. Pour leur évolution, il n’y aurait rien de mieux. Ce n’est pas simple de jouer avec des monstres, il faut qu’ils apprennent à leur contact pour être de plus en plus performants. Ce qui est sûr, c’est que la relève est bien présente, et qu’elle est très talentueuse.

Comment voyez-vous la suite de votre carrière ?

Tant que je pourrais jouer à haut-niveau, je donnerais mon maximum pour faire des résultats. J’aimerais aller chercher encore un maillot, je suis plus que motivé. D’autant que mon club est très performant, nous sommes toujours en Coupe de France, en National 1 où l’on va essayer d’aller chercher le titre cette année. Il y a pas mal de choses au programme mais ce qui est sûr, c’est que je suis toujours très motivé, plus que jamais. J’ai encore faim de victoires et si je vais quelque part, c’est pour gagner !

Propos recueillis par Bérenger Tournier

 

Crédit photo : Alexandre Dimou / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE