Coupe de France de pétanque 2020 : Fréjus vise une entrée fracassante

Créé en 2019, le Fréjus international pétanque connaîtra sa première finale de Coupe de France les 20 et 21 mars à Marseille. Avec des champions du monde dans son équipe, le club vise le titre.

 

Le Fréjus international pétanque (FIP) participera à sa première finale de la Coupe de France de pétanque pour cette édition 2020. Et pour cause, le club a officiellement vu le jour le 1er janvier 2019, créé par Pascal Mari, l’ancien co-président de l’ABC Draguignan. Il participe à sa première compétition par équipe et, après neuf tours de qualification passés, veut glaner le titre au Palais des sports de Marseille les 20 et 21 mars. « Le club de Fréjus a été bâti dans la continuité de ce qui se faisait à Draguignan, avec l’ambition de remporter un maximum de compétitions. » Et pour y arriver, Pascal Mari a emmené avec lui Dylan Rocher, Henri Lacroix, Stéphane Robineau et Ludovic Montoro.

 

« Une compétition particulière »

Avec autant de champions du monde dans son équipe, le FIP fait partie des grands favoris de cette finale de la Coupe de France. « Sur le papier, l’équipe est talentueuse et ne peut qu’espérer jouer les premiers rôles », confirme Fabien Sgarra, directeur du développement du circuit élite Passion pétanque française, avant de tempérer. « La Coupe de France est une compétition particulière avec huit équipes de haut niveau. Ça ne va pas se jouer à grand-chose, on sait qu’il y a toujours besoin d’un peu de réussite. Le tirage au sort, effectué la veille de la compétition, sera important. »

 

« Pousser la pétanque vers le haut »

Avoir des champions du monde dans son club offre également une visibilité à la pétanque. Grâce à des démonstrations dans des endroits publics et en donnant la possibilité de tirer aux côtés de ces grands joueurs, le FIP parvient à attirer de nouvelles personnes. Une école a été ouverte pour les jeunes. « Nous œuvrons pour pousser la pétanque vers le haut, en faire un sport plus professionnel », relève Pascal Mari. Il attendait un coup de pouce de la part du Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 qui n’est pas venu. « C’est une déception de ne pas voir entrer la pétanque au programme des JO 2024 », confie-t-il. « Pourtant ce sport d’adresse a sa place. Il est tout public et fédérateur. » Des qualités qui seront démontrées lors de la finale de la Coupe de France.

Leslie Mucret
Crédit photo : Fréjus international pétanque
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE