Charlotte Darodes : « Ce titre, le but ultime »

Championne du Monde il y a quelques jours en Chine, l’Équipe de France féminine a su rompre une malédiction longue de 23 ans. Retour sur cette incroyable performance avec Jean-Yves Peronnet et Charlotte Darodes…

 
Jean-Yves Peronnet, Directeur Technique National :

« Cette victoire est vraiment une œuvre collective, et cela nous rend encore plus fiers de l’exploit accompli. Ce titre récompense plusieurs années de travail avec les filles, de nouvelles méthodes de préparation et une nouvelle équipe. Sur place, le coach Jean-Philippe Soricotti a chaque jour su trouver les mots pour accompagner les joueuses jusqu’à la victoire. Il a su, à des moments clés, prendre les bonnes décisions. Quant aux filles, elles ont montré une solidarité exemplaire et une envie de gagner ensemble qui est pour moi le point principal de ce sacre. Nous réalisons un rêve. Tous les efforts consentis par tous les partis depuis des années sont récompensés. Angélique, Anna, Charlotte et Caroline marquent l’histoire de notre discipline. Et cette couronne met un terme à une très belle campagne chinoise. Je veux souligner les belles performances de nos jeunes qui ont failli réaliser un doublé. Théo Ballière a été exceptionnel dans le si difficile exercice de tir de précision. Avec son équipe, ils sont passés tout près de la médaille d’or et ont porté haut les couleurs de la France. Tout comme l’autre équipe de France Jeunes ».

Charlotte Darodes, Championne du Monde :
« Le départ du Championnat du Monde a été difficile en ce qui me concerne, mais mes partenaires ont su m’aider à prendre mes marques pour mes débuts dans une compétition mondiale. Cela rend notre victoire encore plus belle parce que nous l’avons construite ensemble. Après les premières parties, j’ai su trouver et assumer mon rôle de meneuse, auprès de partenaires formidables. C’était pour moi une anomalie dans la carrière d’Angélique qu’elle ne soit pas Championne du Monde par équipe et nous avons réparé cela. Nous sommes toutes très émues et très fières, dans la vie d’un sportif de haut-niveau, ce titre est le but ultime. Rien n’est comparable, surtout lorsque l’on porte les couleurs de son pays ».
La rédaction

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE