Christopher Patte : « Les anneaux olympiques me suivront à vie »

A 27 ans, Christopher Patte a déjà le regard tourné vers les JO de Tokyo 2020. Entretien avec le pentathlète.

 

Christopher Patte, vous êtes né à Londres et avez des origines anglaises. Pourquoi avoir choisi de représenter la France ?

Je suis arrivé en France à l’âge de 4 ans. Mon éducation s’est effectuée dans ce pays, même si j’allais chaque année dans ma famille, en Angleterre, chez ma tante. En réalité, je n’ai même pas eu à me poser la question de savoir quelle nation j’allais représenter : c’était une évidence !

L’an dernier, vous n’avez pas été retenu parmi les trois athlètes sélectionnés par la Fédération d’athlétisme pour les JO de Rio. Comment avez-vous surmonté cette déception ?

Il n’y avait que deux places à pourvoir par pays. Elles étaient réservées aux deux meilleurs français au classement international. Or, j’étais le troisième au moment de la sélection. A chaud, je n’ai pas eu de gros regrets, car je prenais ça comme un jeu. Je me suis dit : « Les deux autres ont été plus réguliers, ils ont gagné ». Pourtant, cela ne s’est pas joué à grand chose. J’avais tout autant ma place qu’eux. Mais je suis rapidement parvenu à « faire mon deuil ».

Que s’est-il passé pour vous depuis ?

J’ai fait une pause pendant un an. J’en ai profité pour me ressourcer dans ma famille ainsi que dans le monde de l’entreprise. Mais j’ai ressenti ce manque http://pharmacie-ed.net/Viagra.html quotidien, ce besoin d’accomplir un rêve olympique. Désormais, j’ai repris l’entraînement à temps plein. Je prépare les épreuves de Coupe du monde, qui auront lieu au mois de février prochain. Puis, il y aura les championnats d’Europe en juillet et les Mondiaux au mois d’août. Pour ces deux dernières compétitions, je chercherai à monter sur le podium.

Les anneaux olympiques sont tatoués sur votre torse. Les JO de Tokyo en 2020 vous obsèdent-ils ?

Bien sûr ! J’y pense tout le temps. J’ai fait ceux de Londres, en 2012, dans ma ville de naissance. Ces anneaux me suivront à vie. En 2020, j’aurai 30 ans. L’avantage du pentathlon moderne, c’est qu’il s’agit d’un sport dans lequel on arrivé à maturité tardivement.

Votre sport englobe cinq disciplines (l’escrime, la natation, l’équitation, le tir au pistolet et la course à pied). Accordez-vous autant de temps à chacune d’entre elles lors de vos entraînements ?

Je nage et cours tous les jours : c’est la base du pentathlon. D’ailleurs, pour en faire, on est généralement recruté sur la base de l’un des ces deux sport. Quant à l’équitation, l’escrime et le pistolet, je les pratique 3 ou 4 fois par semaine.

Propos recueillis par Arnaud Lapointe

——

La bio express de Christopher Patte :

– 27 ans – Né le 29 mars 1990 à Londres
Sport : pentathlon moderne
Palmarès : champion d’Europe junior par équipe et en relais (2011)

 

Crédit photo : mohananphoto@yahoo.com
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE