FIFA 18, un cran au-dessus

Sorti le 29 septembre, le 25è opus de FIFA est présenté comme le plus abouti de la série des jeux vidéo de football. Décryptage de l’édition 2018 avec le pro-gamer Corentin Chevrey et le youtubeur FatMat91HD.

 

Plus réaliste, plus fluide, plus innovant… À chaque rentrée depuis plus de 20 ans, EA SPORTS et Konami rivalisent de superlatifs pour qualifier leur progéniture respective : FIFA et PES. Deux semaines après la sortie de PES 2018, FIFA 18 affiche à son tour une série de nouveautés, qui promettent de transporter les gamers à la frontière du virtuel et du réel. De quoi espérer des ventes record pour le produit culturel le plus acheté l’an dernier en France, avec plus d’1,4 million d’exemplaires écoulés. « Depuis maintenant une petite dizaine d’années, FIFA est nettement supérieur à PES sur tous les points, que ce soit au niveau du gameplay ou même de l’eSport, estime Corentin Chevrey, joueur pro de la team Vitality, sacré champion du monde sur FIFA 17. J’ai aussi joué un peu à PES jusqu’en 2008, mais je n’aime plus du tout le jeu maintenant ». « FIFA est repassé devant depuis plusieurs années, mais PES 2018 a l’air de remettre la licence sur le devant de la scène et promet une belle bataille entre les deux jeux », nuance Matthieu, youtubeur aux 122 000 abonnés, plus connu sous le pseudo de FatMat91HD.

Gestes personnalisés et mouvements collectifs aiguisés

Pour satisfaire les millions de fans de la série FIFA, EA SPORTS affirme avoir développé « un tout nouveau système d’animation offrant une plus grande réactivité et une personnalité plus spécifique aux joueurs ». Effigie de l’édition 2018, Cristiano Ronaldo se comporte et se déplace exactement comme dans la réalité, tout comme Raheem Sterling ou encore Arjen Robben, dont les crochets et les gestes des bras sont clairement reconnaissables, selon le concepteur. De même, de nouveaux mouvements collectifs sont à présent possibles comme le tika-taka, rendu célèbre par le FC Barcelone, ou le pressing haut, caractéristique de la Premier League. Grâce à la technologie Frostbite, les joueurs disposent également d’une plus grande liberté d’action avec la possibilité d’effectuer des centres dans l’axe et au deuxième poteau, de déclencher des appels de balle mieux coordonnés et de réaliser des dribbles plus créatifs, explosifs et précis.

> Découvrez la suite dans notre emag d’octobre

 

PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE