Breaking : Une belle première à la Belle de Mai

Dans le troisième arrondissement de Marseille s’est tenue la première phase régionale des premiers Championnats de France de breaking. Une première réussie dans un quartier a haute valeur symbolique pour la discipline.

Le breaking deviendra olympique en 2024, alors le sport de rue se structure progressivement. Témoin de cette structuration, des championnats de France qui se dérouleront à Aix-en-Provence. Des phases de qualifications sont organisées un peu partout et la première avait donc lieu à Marseille. Cette première a attiré près de 200 breakers qui se sont affrontés lors de battle ou de seven to smoke. L’événement a réuni de nombreux spectateurs pour une belle fête populaire.
 

 
Le choix du quartier n’est pas non plus anodin, puisque la Belle de Mai est un véritable pilier de la scène urbaine et notamment du rap puisque c’est ici que la fameuse Fonky Family a fait ses premiers pas. Mais aussi le groupe 3ème œil. Natif du quartier, le président du comité régional de breaking, Jean Vagnol, savourait l’instant. « Aujourd’hui j’ai découvert ce qu’était une compétition de breaking. Je n’avais pas l’habitude de ça. Dans les autres compétitions de danses, tout est plus rigide. Là c’est la convivialité à l’état pur. » Le premier vainqueur de l’histoire est le Bboy Dany Dann, un breaker d’origine Guyanaise, lui qui rêve de participer aux Jeux 2024. Une première réussie à Marseille et l’acte fondateur d’une ouverture de la discipline qui l’emmènera jusqu’à Paris dans 3 ans.

Alexandre Pastorello
Crédit photo : Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE