Le baseball 5 prend racine à Montpellier

Le premier terrain officiel de baseball 5 au monde se trouve en France, au cœur du CREPS de Montpellier. Il a été inauguré mercredi dernier par des dirigeants qui voient un bel avenir dans cette discipline.

 

Le centre de ressources, d’expertise et de performance sportive (CREPS) de Montpellier abrite un terrain de baseball 5, inauguré le mercredi 17 octobre, en présence de membres de la structure, de la fédération française de baseball et de softball (FFBS), de représentants du Comité régional olympique et sportif (CROS), d’élus et de sportifs. « Une implantation unique en France », a clamé Paul Charlemagne, président du conseil d’administration du CREPS, avant de se faire reprendre par Didier Seminet, président de la FFBS : « Non, unique au monde ! » Les joueurs de baseball 5 s’entraînent et se confrontent désormais sur un terrain en extérieur de 21 mètres de côté, avec son code couleur spécifique, et matérialisé en trois semaines en juillet dernier. « Nous avons travaillé avec des techniciens spécialisés pour le matériel et la peinture avant qu’elle soit appliquée par les services techniques du CREPS », a expliqué Lahcène Benhamida, conseiller technique national en charge de la formation à la FFBS. « Le montant des travaux s’élèvent à environ 8000 euros, sachant qu’on a refait le mur et ajouté les panneaux avec les logos qui délimitent le terrain. » A noter que l’appel à projet a été soutenu financièrement par le Ministère des sports.

Renforcer un lien

Le manque de superficie dans l’établissement avait de quoi inquiéter à l’origine du projet, mais des solutions ont été trouvées afin de « mettre en évidence cette nouvelle pratique», a rappelé Paul Charlemagne. « Ce terrain, mis à la disposition de la FFBS, renforcera les liens avec le baseball et confirme ce grand partenariat avec la “fédé“, l’un des plus anciens du CREPS de Montpellier. » Frédéric Mansuy, directeur de la structure héraultaise, l’a assuré : ce terrain de baseball 5 sera toujours présent, probablement déplacé, après les futurs travaux qui donneront à l’établissement une nouvelle jeunesse et un nouveau look. Stephen Lesfargues, directeur technique de la FFBS, a vanté les qualités du baseball 5 pendant une démonstration : « Il n’y a pas besoin de matériel, juste d’une balle. Ce sport mixte peut être adapté en milieu carcéral, dans les EPADH (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou pour les personnes en situation de handicap. »

Avec juste une balle

Petit point sur les règles : en attaque, la balle est mise en jeu en la faisant rebondir dans les zones bleu ou rouge après un engagement dans le carré bleu exécuté en frappant la balle avec la main. Le frappeur devient alors coureur et doit toucher la première base et rester dans la zone noire qui la prolonge. Un tour complet des bases, dans le sens inverse dans aiguilles d’une montre, ramène un point à l’équipe. Un joueur est éliminé s’il frappe la balle dans les zones blanches, s’il met un pied hors de la zone d’engagement, s’il retrouve un autre coureur sur la base ou s’il le double et si la balle est renvoyée au-delà des limites du terrain ou contre la barrière sans rebond. La défense peut aussi faire sortir un attaquant en touchant avec une partie de son corps, balle en main, la base sur laquelle un coureur est forcé de se rendre, en attrapant une balle frappée avant qu’elle ne fasse un rebond au sol, en touchant, balle en main, un coureur n’étant pas dans une base. Un match de baseball 5 se déroule en cinq manches durant lesquelles chaque équipe passe en attaque et en défense.

Une discipline d’avenir

Didier Siminet est revenu sur les origines du baseball 5 : « Cette discipline est née à Cuba où les habitants souffraient d’un manque d’infrastructures. On peut trouver un parallèle car nous voulons remettre ce sport dans la rue et la réglementer. On ne sait pas ce qu’elle deviendra. Celui qui me dira ce qu’elle deviendra dans 5 ou 10 ans, je ne le croirais pas. »

Leslie Mucret
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE