Morhad Amdouni : « Je savais que j’en étais capable »

Après plusieurs années de blessures, l’athlète Morhad Amdouni, 30 ans, est devenu champion d’Europe du 10 000 mètres cet été à Berlin. Il raconte son incroyable retour.

 

Quatre ans ! Pendant quatre longues saisons, entre 2011 et 2015, Morhad Amdouni n’a quasiment pas pu s’entraîner. Miné par les blessures (tendon d’Achille, genou), l’athlète d’origine tunisienne né à Porto-Vecchio en Corse-du-Sud tente malgré tout à plusieurs reprises de retourner à l’entraînement. En vain. Il doit alors notamment passer sur la table d’opération et entamer une longue rééducation de six mois à l’INSEP Paris. Un sacré coup d’arrêt pour ce sportif pourtant si prometteur à ses débuts, devenu notamment champion d’Europe junior sur 5 000 mètres en 2007, à 19 ans. Pendant cette interminable indisponibilité, Amdouni doute de la suite de sa carrière : « Surtout que je voulais tout casser, devenir la star des stars. Et là, je me retrouvais devant un vide complet… Alors que pendant ce temps, tout le monde avançait ; moi, j’avais l’impression de reculer. Forcément, tu te poses la question : « Pourquoi je fais ça ? » Heureusement, j’ai alors pu m’aérer l’esprit, passer notamment des formations pour devenir éducateur dans les écoles primaires. Ça m’a fait le plus grand bien. »

Un exploit historique

Surtout, à partir de 2015, l’athlète arrive enfin à se débarrasser de ses blessures. Jusqu’à ce fameux 7 août 2018 et l’épreuve du 10 000 mètres disputée lors des Championnats d’Europe d’athlétisme à Berlin dont il va remporter la médaille d’or. « Au fond de moi, je savais que j’en étais capable. Mais on peut toujours se le dire, le plus dur, c’était de le faire… » Un exploit historique. En effet, Amdouni est tout simplement le premier Français de l’histoire à remporter le titre européen dans la discipline. Et il succède au mythique Alain Mimoun, dernier athlète national médaillé dans cette épreuve, avec l’argent, il y a… 68 ans ! « Une si longue attente sans médailles françaises démontre mon mérite. C’est très touchant. Malgré toutes mes blessures, je n’ai jamais lâché et ce titre est une grande fierté pour moi. »

24 kilomètres par jour

En moyenne, Morhad Amdouni court 120 kilomètres par semaine pour s’entraîner, via deux séances quotidiennes, le matin et l’après-midi. À raison de 24 kilomètres par jour. « Mais quand je suis en phase intensive, je peux doubler ces distances et monter à 240 kilomètres par semaine. »

Par Aymeric Blanc
Crédit photo : PA Images / Icon Sport
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE