Athlétisme : Quatre médailles pour les Bleus à Torun

L’équipe de France d’athlétisme revient de Pologne avec quatre médailles. Kévin Mayer et Wilhem Belocian ont raflé l’or tandis que Valentin Lavillenie et Alice Finot ont remporté l’argent à la surprise générale. Des championnats d’Europe en salle plutôt réussis donc, malgré quelques déceptions.

L’équipe de France d’athlétisme ne rentrera pas bredouille de Pologne. À Torun, les Bleus ont fait le boulot à cinq mois des Jeux olympiques de Tokyo. En vue des Jeux, un homme s’est particulièrement mis en confiance. Kévin Mayer a remporté le titre de champion d’Europe de l’heptathlon. Le recordman du monde du décathlon s’est rassuré en effectuant un concours magnifique. Avec un total de 6392 points, le Français était intouchable et confirme les efforts effectués à l’entraînement ces derniers mois. Mais Kévin Mayer s’est tout de même fait quelques frayeurs. Il attaque cet heptathlon la peur au ventre après la mésaventure des championnats de France de Miramas. Il court donc son 60 mètres haies avec le frein à main et signe un chrono de 7’’78. À la perche ensuite, le champion tricolore doit composer avec des douleurs au cou et au dos, mais a trouvé les ressources nécessaires pour creuser l’écart sur ses poursuivants (Simon Ehammer et Jorge Urena notamment). Loin de son propre record d’Europe, Mayer pouvait même « courir le 1000 mètres en footing. » Ce dernier devient donc une seconde fois champion d’Europe en salle de l’heptathlon et emmagasine par la même occasion de la confiance en vue de son grand objectif de la saison : les Jeux olympiques de Tokyo.

 

 

De son côté, Wilhem Belocian n’a pas eu peur de haies. Concentré, le spécialiste de la discipline a fait une course sensationnelle. Grâce notamment à un cassé de bassin décisif, le Français rafle l’or et signe par la même occasion la deuxième meilleure performance de l’histoire avec un chrono en 7’’42. Il devance le Britannique Andrew Pozzi (7’’43) et l’Italien Paolo Dal Molin (7’’56). Le sprint rapporte donc une breloque en or, tandis que le fond ramène une médaille d’argent surprise. En effet, sur le 3000 mètres, Alice Finot a ouvert le compteur de la délégation tricolore sur ces Championnats d’Europe indoor. La spécialiste du steeple ramène une magnifique médaille d’argent pour sa première sélection avec les élites. Quant aux sauts, c’est la perche qui ramène la dernière médaille de cet Euro. Alors Renaud Lavillenie est un habitué des podiums, c’est cette fois-ci son frère, Valentin, qui est monté sur la boîte. Après le forfait du frère aîné, touché au mollet droit, Valentin Lavillenie a parfaitement pris la relève. Si Armand Duplantis était intouchable pour l’or (6m05), le Français ramène l’argent et devient vice-champion d’Europe en salle grâce à une barre à 5m80. Une performance qui a ému aux larmes son grand frère.

Mattéo Rolet
Crédit photos : Icon Sport et
PAS ENCORE DE COMMENTAIRE...

PUBLIER UN COMMENTAIRE